Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

POLITIQUE

A l’orée de son 2ème congrès ordinaire prévu pour se tenir les 20, 21 et 22 juillet prochain à Ouagadougou,  l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a procédé ce mercredi 9 mai 2018 à l’installation des  membres du comité national d’organisation du congrès 2018.


Adama Sosso, président du comité national d’organisation du congrès 2018, est celui qui a la lourde tâche de faire de ce deuxième congrès ordinaire une réussite. Composé de 52 membres et de 21 commissions, ce comité à le devoir de travailler à ce que la participation des membres et militants depuis l’intérieur du pays puisse être effective.

Pour le président du comité d’organisation, ce congrès sera un moment d’introspective, de réflexion pour l’avenir; ce qui nécessite la participation des uns et des autres.  «Notre soucis majeur est de faire en sorte que tout le monde puisse participer, que les débats soient les plus larges possibles et qu’on puisse véritablement sortir avec des résultats très probants» a dit Adama Sosso.

Il a en outre indiqué qu’au cours du congrès, les textes fondamentaux seront revisités et certaines lacunes seront corrigées. Par ailleurs, selon le président du comité d’organisation, pour ceux qui ont posé des actes indélicats, il est du ressort du congrès de proposer des sanctions nécessaires. «Tous les sujets liés aux questions disciplinaires seront abordés. Notamment la question des 13 députés frondeurs et la crise au niveau de la mairie de l’arrondissement 3» a précisé M. Sosso 

Aux membres du comité d’organisation, le président du parti du lion, Zéphirin Diabré leur a prodigué des conseils et les a encouragés. Il a ensuite sollicité le comité à s’approprier le congrès afin que, mentionne t-il, «non seulement ce soit un succès éclatant mais surtout, avec l’ensemble de la direction du parti, tracer les voies pour le chemin de l’avenir».

A noter que le 1er congrès de l’UPC avait eu lieu en 2014 à Ouagadougou.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé