Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

image d'archives

POLITIQUE

La Conférence des forces vives sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat se tiendra du 12 au 14 juin prochain. C’est ce qui ressort entre autres de ce compte rendu sommaire du Conseil des ministres de ce mercredi 16 mai fait par la direction de la Communication du ministère en charge de la Communication.

« Le conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 16 mai 2018 sous la présidence du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Au terme du conseil, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou s’est exprimé sur les dossiers de fonds traités lors dudit conseil.

-Au niveau du ministère de la justice et des droits humains, le ministre de la communication et des relations avec le parlement a indiqué que le conseil a adopté un décret portant nomination des membres du bureau de la commission nationale des droits humains (CNDH). 

Les personnes choisies et entérinées en conseil des ministres sont : 

Président : Namoano Kalifa Y. Rodrigue, 

Vice-présidente : Da Alida Henriette,

Rapporteur général : Mme Sawadogo Pouya Antoinette,

Rapporteur adjoint : Zongo Towendida.

-Au titre du ministère de l’Administration territoriale, le conseil a adopté quatre rapports portant reconnaissance d’utilité publique pour quatre associations : l’Association Revs+ ; le RENLAC ; SOS sahel internationale et la Fondation Lucie Kabore/Traore.

-Au titre du ministère de l’Eau, le conseil a adopté un rapport relatif à un plan de recrutement sur une période de 5 ans (2018-2022). « Lors de la scission des ministères de l’Agriculture et l’Eau, le département en charge de l’Eau s’est retrouvé avec à peine 500 agents. Ce qui fait que les directions régionales du ministère ont des difficultés pour fonctionner. Il y a un impératif à doter le ministère de cadres. Vous aurez des recrutements étalés sur 5 ans : 290 agents pour les concours directs et 534 agents au titre des mesures nouvelles », a affirmé Rémis Fulgance Dandjinou.

COMMUNICATIONS ORALES :

Selon le porte-parole du gouvernement, le ministère de l’Administration territoriale est revenu sur le décès M. Patrice Kaboré, préfet de Oursi. Le conseil des ministres a réitéré ses condoléances à la famille et a invité les populations à une franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité. Le conseil des ministres a apporté son soutien à tous les agents de l’Etat qui travaillent dans ces zones difficiles en termes de sécurité.

Le ministre de la Fonction publique et de la protection sociale, Professeur Séni Ouédraogo, a annoncé la tenue de la conférence sur les conditions de rémunérations des agents publics de l’Etat, du 12 au 14 juin 2018. Cette conférence intervient en fin de processus et va permettre aux différents acteurs de prendre de grandes décisions en ce qui concerne la question de la rémunération des agents publics.

Il a aussi indiqué que dans le cadre des concours 2018 et en attendant que le régime interministériel des métiers (RIM) qui va être mis en place soit effectif, les titulaires de Licence sont autorisés à passer les concours réservés à la Maitrise.

DCPM/ Ministère de la communication et des relations avec le Parlement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé