Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

POLITIQUE

Le conseil de discipline des magistrats fait le point, dans le communiqué qui suit, des sanctions prises contre des membres du corps de la justice lors des quatre sessions tenues au cours de l’année 2018.

«Le Conseil de discipline des magistrats a l’honneur d’informer l’opinion publique nationale, internationale et le peuple burkinabè au nom duquel la justice est rendue en général, les acteurs du monde judiciaire en particulier qu’il a tenu quatre sessions au cours de l’année 2018 successivement du 19 au 24 février, du 26 au 31 mars, du 14 au 19 mai 2018, poursuivie le 21 mai et du 4 au 9 juin 2018.

Examinant les dossiers inscrits à son ordre du jour, le Conseil de discipline a, à l’issue de l’ensemble de ses délibérations, pris les décisions suivantes:

-le renvoi du dossier d’un (01) magistrat pour renseignements complémentaires

-la mise hors de cause de quinze (15) magistrats pour absence de faute disciplinaire ;

-le blâme contre deux (02) magistrats;

-l’abaissement d’un échelon contre cinq (05) magistrats;

-l’abaissement de deux (2) échelons contre deux (02) magistrats;

-la rétrogradation d’un grade contre trois (03) magistrats;

-la rétrogradation de deux grades contre trois (03) magistrats;

-la mise à la retraite d’office contre deux (02) magistrats;

-la révocation contre un (01) magistrat.»

Fait à Ouagadougou, le 9 juin 2018
P/Le Conseil de discipline
BARRY Abdoulaye

Officier de l’Ordre national


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé