Aujourd'hui,
URGENT
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC
Ouagadougou: le développement du sport et des loisirs au cœur d’un séminaire international à Ouagadougou du 18 au 20 juin
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est

POLITIQUE

Le conseil de discipline des magistrats fait le point, dans le communiqué qui suit, des sanctions prises contre des membres du corps de la justice lors des quatre sessions tenues au cours de l’année 2018.

«Le Conseil de discipline des magistrats a l’honneur d’informer l’opinion publique nationale, internationale et le peuple burkinabè au nom duquel la justice est rendue en général, les acteurs du monde judiciaire en particulier qu’il a tenu quatre sessions au cours de l’année 2018 successivement du 19 au 24 février, du 26 au 31 mars, du 14 au 19 mai 2018, poursuivie le 21 mai et du 4 au 9 juin 2018.

Examinant les dossiers inscrits à son ordre du jour, le Conseil de discipline a, à l’issue de l’ensemble de ses délibérations, pris les décisions suivantes:

-le renvoi du dossier d’un (01) magistrat pour renseignements complémentaires

-la mise hors de cause de quinze (15) magistrats pour absence de faute disciplinaire ;

-le blâme contre deux (02) magistrats;

-l’abaissement d’un échelon contre cinq (05) magistrats;

-l’abaissement de deux (2) échelons contre deux (02) magistrats;

-la rétrogradation d’un grade contre trois (03) magistrats;

-la rétrogradation de deux grades contre trois (03) magistrats;

-la mise à la retraite d’office contre deux (02) magistrats;

-la révocation contre un (01) magistrat.»

Fait à Ouagadougou, le 9 juin 2018
P/Le Conseil de discipline
BARRY Abdoulaye

Officier de l’Ordre national


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Si la grève se prolonge au ministère de l’Économie et des Finances, le gouvernement burkinabè compte faire appel à des retraités et à des volontaires pour assurer la continuité du service. Pour vous, cette décision est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé