Aujourd'hui,
URGENT
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola
Etats-Unis: Trump assouplit la loi de protection des espèces menacées aux États-Unis
Burkina: l'UAS dénonce le mépris du gouvernement quant aux conditions de reprise du dialogue social
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré échange avec les chefs des circonscriptions administratives sur la gestion des crises 
Tanzanie: une soixantaine de morts après l’explosion d’un camion-citerne

POLITIQUE

L’audience du procès du putsch manqué de septembre 2015 a repris ce vendredi 29 juin 2018 à la salle des banquets de Ouaga 2000. Après avoir rejeté la demande de suspension formulée par la défense pour incompétence du tribunal à connaitre du jugement des accusés, les interrogatoires ont débuté avec le Sergent-chef Mohamed Zerbo.

L’audience a repris ce vendredi matin avec la lecture des différentes requêtes de la défense. En effet, la défense demande au tribunal d’interdire l’enregistrement de l’audience par le service de la communication de l’armée. Dans le cas contraire, de permettre aux journalistes présents de le faire. Parce que selon la défense, seuls les journalistes sont habilités à le faire.

Pour elle donc, c’est du «deux poids deux mesures». L’audience est alors suspendue pour une heure. A la reprise, le tribunal rejette la demande d’autoriser les hommes des médias à enregistrer les débats. Le tribunal interdit alors tout enregistrement sonore et visuel au service de la communication de l’armée et met les précédents enregistrements sous scellé.

C’est alors que Me Olivier Yelkouni et d’autres avocats de la défense, soulèvent d’autres exceptions. Mais pour la partie civile et le parquet militaire, la défense a atteint ses objectifs en soulevant des exceptions de procédure à n’en point finir. «Aujourd’hui, les populations n’ont plus confiance à la justice militaire du fait que ce procès traine», lance Me Pierre Yanogo, avocat de la partie civile.

Après une autre suspension, les exceptions soulevées par la défense seront rejetées par le tribunal. Sur ce, les premiers interrogatoires commencent avec le Sergent-chef, Mohamed Zerbo avant que l’audience ne soit à nouveau suspendue pour reprendre le samedi 30 juin.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé