Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le Burkina Faso pourrait, dans les jours à venir, se doter d’un ministère entièrement dédié à la Sécurité. En échangeant avec les «Twittos» ce mercredi, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a laissé entendre que la question sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale.


Il y a un remaniement gouvernemental dans l’air. Il pourrait même engendre de gros changements dans la configuration des départements ministériels. C’est ce qu’a laissé entendre Roch Marc Christian Kaboré lors de ses échanges avec les internautes sur Twitter. Répondant à une question d’un internaute lui demandant «pourquoi ne pas créer un ministère exclusif pour la Sécurité?», le chef de l’Etat a annoncé que «la question d’un ministère plein de la Sécurité sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale», confirmant ainsi à demi-mots ce qui se murmurait depuis quelques semaines.

Actuellement, le département de la Sécurité est rattaché au ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Et nombreuses sont les voix qui s’élèvent au sein de l’opinion publique pour demander à ce qu’il soit érigé en ministère «plein» pour garantir son efficacité.

Le président du Faso a aussi expliqué la nomination d’un nouveau chef d’Etat-major général des armées, en la personne du colonel-major Oumarou Sadou. «Cette décision s’inscrit dans le cadre de la réorganisation de nos forces armées», a-t-il dit.

En un an, les Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso ont particulièrement été éprouvée par des attaques djihadistes meurtrières. La dernière d’entre elle, survenue le 16 décembre à Noussoumbou, a couté la vie à 12 militaires. Malgré tout, Roch Kaboré dit faire confiance aux renseignements. « Nos services de renseignements sont-ils fiables ? » lui a demandé un internaute. «Je pense que oui. En construction mais fiables», a répondu le chef de l’Etat.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir