Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a prononcé un discours dans l’après-midi au siège du parlement européen sur la question de la migration, devant des parlementaires et des représentants de jeunes africains. Invité par le Groupe de l’Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates à la 3e édition de la Semaine de l’Afrique, le chef de l’Etat s’est prononcé sur la question, et ses implications pour l’Afrique et l’Europe. 

Roch Marc Christian Kaboré a salué l’initiative du groupe parlementaire de mettre en place cette tribune qui permet de passer en revue les relations entre l’Afrique et l’Europe dans une perspective qui garantisse la préservation des intérêts des populations. « Le phénomène de migration dont les effets et les conséquences affectent profondément nos communautés de part et d’autre constitue une préoccupation suffisamment brûlante qui mérite que nous marquions une halte pour partager nos préoccupations, nos interrogations et bien sûr, nos propositions », a indiqué le chef de l’Etat dès l’entame de son discours.

Le drame de la migration, a soutenu le président Kaboré, est qu’elle défie les lois des différents pays et met en péril la vie des candidats. Les causes de ce phénomène sont diverses, selon l’exposé du chef de l’Etat, allant de la croissance démographique, de la pauvreté, du terrorisme, de la gouvernance politique aux conflits et guerres de toutes natures. « Ces mouvements internationaux de populations influencent le développement économique et social, voire la stabilité politique des pays de départ, de transit et d’accueil », a affirmé le chef de l’Etat. Il y a donc urgence à agir pour redonner de l’espoir à ces jeunes qui traversent la mer au péril de leur vie, à la recherche d’un avenir prometteur . 

C’est pourquoi, le Burkina Faso a mis en place le Plan national de Développement économique et social (PNDES), son nouveau référentiel de développement, qui a pour ambition d’assurer un mieux-être des Burkinabè à l’horizon 2020. Il s’agit, selon lui, de transformer structurellement l’économie pour apporter des solutions durables aux problèmes d’éducation, de santé, de production agricole, de création d’emplois et d’opportunités économiques pour les jeunes, mais aussi d’améliorer la gouvernance. Il est donc nécessaire, de l’avis du président du Faso, que l’Afrique et l’Europe conjuguent les efforts en vue de minimiser le phénomène qui peut mettre à mal la coopération entre les deux continents. 

A l’issue de l’intervention du président Kaboré, la vice-présidente de la Commission européenne, Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique sécuritaire, Federica Mogherini, a salué les efforts du Burkina Faso en matière de lutte contre le terrorisme, la bonne gouvernance et le soutien à la jeunesse. Toute chose, selon elle, qui peut contribuer à réguler la migration.

 

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir