Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a fait en fin de journée de ce jeudi 8 novembre 2018, le bilan de sa mission à Oslo en Norvège et à Bruxelles en Belgique. Il a dressé un bilan très satisfaisant de son séjour dans ces capitales où il a eu plusieurs rencontres. 

A Oslo en Norvège, le président du Faso a co-présidé la conférence sur la reconstitution des ressources au profit du Mécanisme de financement de la santé, en particulier pour la mère et l’enfant. Cette rencontre avait pour mission, selon le chef de l’Etat, de travailler au réapprovisionnement du fonds pour le financement des médicaments. « Ce qu’il faut retenir, ce que nous devons considérer la santé comme un investissement et non comme une charge sociale. Le mécanisme mis en place nous permet d’avoir une meilleure structuration de ce que nous voulons faire de nos services de santé. Il s’agit d’avoir un système de santé conçu par nos pays, financé en partie par le budget national et appuyé par le Fonds du mécanisme de financement de la santé », a indiqué le président Kaboré. 

Pour lui, le Burkina Faso a un dossier de 1,4 milliards de dollars, qui s’étale sur cinq ans, que le gouvernement a décidé de financer à hauteur de 49%. C’est pourquoi depuis 2017 le Burkina Faso s’est inscrit dans le cadre de ce programme de Fonds de mécanisme de financement de la santé. « Quant à la question de sa réapprovisionnement, cette rencontre a permis de mobiliser plus d’un milliard de dollars. La Banque mondiale s’étant engagée à financer le fonds à hauteur de 7 milliards de dollars si nous arrivons à trouvons au moins un milliard. Cette rencontre a été un succès », a ajouté le président du Faso. Son séjour lui permis aussi d’avoir des rencontres bilatérales avec des partenaires et des investisseurs norvégiens. 

A Bruxelles, le président du Faso a été invité par l’Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates au parlement européen à la 3e édition de sa Semaine de l’Afrique sur la question de la migration. Ce séjour en Belgique a été une occasion pour lui de rencontrer des partenaires de l’Union européenne à savoir le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, le commissaire européen à la coopération internationale et au développement, Neven Mimica, avec qui il a signé deux conventions de financement d’une valeur de 15 millions d’euros au profit de la culture et de la politique genre.

Le chef de l’Etat a aussi eu une séance de travail avec la vice-présidente en charge des affaires étrangères et de la politique sécuritaire, Federica Mogherini, autour de la sécurité dans la sous-région. « Il a été question de travailler à ce que les engagements que les pays ont pris dans le cadre du soutien au G5 Sahel soient respectés et que les fonds soient décaissés dans des meilleurs délais pour l’opérationnalisation de la force conjointe », a soutenu le président Roch Marc Christian Kaboré. 

Le président du Faso a quitté Bruxelles en début d’après-midi pour Tanger au Maroc, où il prendra part à la 11è édition du forum Medays, un cadre de réflexion sur les grands enjeux mondiaux du moment.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé