Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

POLITIQUE

Le gouvernement burkinabè a tenu son traditionnel point de presse ce jeudi 20 décembre 2018. 5è du genre, ce dernier point de presse de l’année 2018 a eu pour menu, l’adoption du budget de l’Etat gestion 2019, l’actualité nationale et surtout l’éligibilité du Burkina au compact régional du Millénium challenge corporation (MCC).


De ce dernier point de presse du gouvernement, il ressort que le Burkina a été retenu pour le compact régional du MCC. Selon Remi Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, il s’agira d'explorer une possibilité d'un compact régional qui peut lier le Burkina avec ses voisins afin de les soumettre au Millénium challenge corporation qui décidera de leur financement. Ce compact selon Rosine Sory/Coulibaly, ministre de l’Economie, des Finances et du développement, est un nouveau concept aux côtés des pays tels que la Côte d’Ivoire, la Ghana, le Bénin et le Niger en vue de mettre en œuvre des projets qui vont lier la sous-région pour aborder les défis du développement.

Dans ce cadre, une mission technique du MCC séjournera au Burkina en janvier ou février 2019 pour identifier des projets d’intégration régionale. Pour ce qui concerne le Burkina, il s’agira de projets dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’économie numérique a fait remarquer le ministre Dandjinou.

Un budget pro-pauvre

Sur le budget de l’Etat exercice 2019, Rosine Coulibaly fait remarquer que malgré le contexte de son élaboration, le gouvernement a décidé de maintenir le défi de réussir un taux de croissance d’au moins 6% en 2019. En effet le Burkina était à 5.4 en 2016, en 2017 le pays est allé à 5.9 et a évolué à plus de 6% en 2018. «Si nous ne créons pas de richesse, nous ne pouvons pas distribuer cette richesse. Cette ambition a donc été affichée par le gouvernement. Si vous introduisez le billet de l’insécurité, notre pays aurait pu atteindre un taux de croissance de 7%. C’est pour dire que le potentiel est là mais malheureusement la sécurité pèse beaucoup au niveau de nos objectifs de développement mais nous voulons maintenir ce cap», a signifié le ministre de l’Economie.

Le ratio de la masse salariale sur les recettes domestiques sera à 55% selon Rosine Coulibaly. La détérioration de cet indicateur s’explique selon le ministre par l’héritage des engagements et conséquences de la loi 081 et les conséquences des engagements du gouvernement vis-à-vis de ses partenaires sociaux. Ainsi, le Burkina est passé de 334 milliards FCFA en 2013 à 700 milliards FCFA en 2018 puis 835 milliards FCFA en 2019.

Compte tenu de la réduction de sa marge d’intervention, le gouvernement a donc décidé de se concentrer sur certains secteurs dits importants. Notamment l’éducation, la santé, la sécurité, l’agriculture etc. Ce qui fait dire au ministre Rosine Sory/Coulibaly que le budget 2019 est un budget sincère, de vérité et pro-pauvre.     

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé