Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

POLITIQUE

A partir du 1er janvier 2019, 219 détenus retrouveront la liberté. Ils ont bénéficié de la grâce présidentielle accordée annuellement à l’occasion des fêtes de fin d’année. L’information a été rendue publique ce mercredi 26 décembre 2018 à l’issue du dernier conseil des ministres tenu au palais présidentiel de Kosyam.

Les graciés ont été choisis en fonction de critères bien définis tels la précarité de leur santé, l'intérêt aux travaux, etc.

En dehors, des personnes graciées, le gouvernement a  pris un décret portant remise de peines de détenus. 683 détenus est le nombre de ceux qui bénéficieront d’une remise partielle de peines allant de 3 à 8 mois. 

L’autre décision phare de ce Conseil des ministres est la décision de l’exécutif de rendre gratuit à partir du 1er juin 2019, la planification familiale. Selon le service d’information du gouvernement qui donne l’information, cette stratégie du gouvernement « vise à contribuer à la qualité de vie des populations ». Cette politique de gratuité va coûter au budget de l’Etat la somme de plus de 6 milliards de F CFA en 2019. Elle concerne la consultation, les produits contraceptifs et le counseling.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé