Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

POLITIQUE

La 3e session du cadre de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile s’est achevée ce soir avec des échanges directs entre les participants et le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, autour de préoccupations liées à la vie des OSC et à celle de la Nation entière.

Cette session de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile s’est tenue sous le thème : « Partenariat Etat/OSC : Quels défis pour une lutte efficace contre l’insécurité et le terrorisme ». 

Pour le président Roch Marc Christian Kaboré, la lutte contre le terrorisme se poursuit avec bientôt, la reprise des opérations par le G5 Sahel, dont la présidence sera assurée par le Burkina Faso en février 2019. Le chef de l’Etat a aussi insisté sur la collaboration entre les populations et les forces de défense et de sécurité. : « Il est important qu’il y ait l’implication des populations, l’implication de l’ensemble des autorités dans la recherche de la paix » a-t-il déclaré. Les organisations de la société civile ont, pour leur part, félicité le président Kaboré pour les actions menées en faveur de la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso, et réaffirmé leur soutien et leur engagement à travailler aux côtés du gouvernement pour venir à bout du terrorisme.

Les préoccupations des OSC ont été soumises au président du Faso par la voix du président du Conseil national des OSC, d’un représentant des femmes, des jeunes et des personnes vivant avec un handicap. 

Les questions soulevées sont notamment relatives à la politisation de la société civile, à la tenue d’élections apaisées en 2020, au chômage des jeunes, à l’état d’avancement du dossier d’apurement du passif foncier, ainsi qu’à la réconciliation nationale. 

En réponse, le chef de l’Etat a expliqué que l’exécutif mettra tout en œuvre pour une résolution diligente des problèmes soulevés. Sur la question spécifique de la réconciliation nationale, le président du Faso a affirmé avec force, qu’elle ne saurait se faire sans la vérité et la justice.

A l’occasion de ces échanges, les OSC ont aussi remercié le président Roch Marc Christian Kaboré pour sa disponibilité et pour la mise en œuvre des recommandations issues des conclusions de la dernière session du cadre de concertation tenue, en 2017.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir