Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

A l’issue du Conseil extraordinaire des ministres tenu ce lundi 31 décembre 2018, le président du Faso a déclaré l’Etat d’urgence dans certaines provinces du pays. Un décret présidentiel viendra préciser exactement les provinces et zones concernées.

Selon le porte parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, cette décision a été prise suite au point dressé sur la situation sécuritaire dans les régions des Hauts Bassins, des Cascades, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Centre-Est, du Nord et du Sahel. Les détails de l’Etat d’urgence seront donné via un décret présidentiel et au cours de son adresse de fin d’année à la nation.

Outre la déclaration de l’Etat d’urgence, le président du Faso a donné des instructions pour que des dispositions sécuritaires particulières soient prises sur toute l’étendue du territoire national. 

D’une manière générale, l'état d'urgence est décrété en cas de péril imminent dans un pays. Cette situation permet aux autorités administratives de prendre des mesures telles la restriction des libertés, l’assignation à résidence, la fermeture de certains lieux, l’interdiction de manifester et les perquisitions de jour et de nuit. La justice est également dessaisie de certaines de ses prérogatives.  Selon l’article 58 de la Constitution, le Président du Faso décrète, après délibération en Conseil des ministres, l’état de siège et l’état d’urgence. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir