Aujourd'hui,
URGENT
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement
Burkina: l'Etat d'urgence prorogé pour une durée de 6 mois par l'Assemblée nationale
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou est nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou du Groupement Central des Armées est nommé Général de Brigade
Burkina: Amnesty International invite les autorités à ouvrir "urgemment" une enquête "indépendante et impartiale" sur le drame de Yirgou

POLITIQUE

Ce lundi 14 janvier 2019, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a tenu sa première conférence de presse de l’année. Ce face-à-face avec la presse a été l’occasion  pour ces partis de décrypter l’actualité nationale sur le plan sécuritaire et social. 

Le passage de 2018 à 2019 a été, aux dires des conférenciers, particulièrement éprouvant pour notre pays du fait de la recrudescence des attaques terroristes qui ont une fois de plus endeuillé le peuple. 

S’agissant des événements dramatiques de Yirgou, le président de l'Alliance des jeunes pour l'indépendance et la république (Ajir), Adama Kanazoé, porte-parole à cette conférence de presse, a salué les mesures du gouvernement dans la prise en charge des populations éprouvées et la présence du président du Faso sur le lieu du drame. Les conférenciers ont par ailleurs salué l’attitude de tous les acteurs politiques vis-à-vis de ces évènements dramatiques avant d’appeler à la justice. «Nous encourageons la justice à poursuivre ses investigations en toute indépendance afin de situer au plus vite les responsabilités et faire en sorte que ces actes ne restent pas impunis» a affirmé M. Kanazoé.

Pour ce qui est de la trêve sociale demandée par le président du Faso, l’APMP dit soutenir l’appel. Elle invite de ce fait les partenaires sociaux et l’ensemble du peuple à faire front avec le chef de l’Etat pour relever ensemble les défis du moment à savoir la question cruciale de la sécurité et de l’intégrité du territoire national. 

Au cours de cette rencontre avec la presse, il a été aussi question du budget de l’Etat 2019 notamment avec les dispositions fiscales portant sur l’élargissement de l’assiette fiscale. Tout en invitant les uns et les autres à plus de lucidité et d’objectivité, M. Kanazoé a fait savoir qu’«on ne peut pas à la fois exiger des efforts de la part du gouvernement et refuser que des mesures de mobilisation des ressources à travers l’amélioration de l’assiette fiscale soient envisagées». Les partis membres de la majorité présidentielle ont, aux termes de cette conférence de presse, lancé un appel à toutes les composantes du peuple burkinabè à l’union sacrée.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir