Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir

POLITIQUE

Ce lundi 14 janvier 2019, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a tenu sa première conférence de presse de l’année. Ce face-à-face avec la presse a été l’occasion  pour ces partis de décrypter l’actualité nationale sur le plan sécuritaire et social. 

Le passage de 2018 à 2019 a été, aux dires des conférenciers, particulièrement éprouvant pour notre pays du fait de la recrudescence des attaques terroristes qui ont une fois de plus endeuillé le peuple. 

S’agissant des événements dramatiques de Yirgou, le président de l'Alliance des jeunes pour l'indépendance et la république (Ajir), Adama Kanazoé, porte-parole à cette conférence de presse, a salué les mesures du gouvernement dans la prise en charge des populations éprouvées et la présence du président du Faso sur le lieu du drame. Les conférenciers ont par ailleurs salué l’attitude de tous les acteurs politiques vis-à-vis de ces évènements dramatiques avant d’appeler à la justice. «Nous encourageons la justice à poursuivre ses investigations en toute indépendance afin de situer au plus vite les responsabilités et faire en sorte que ces actes ne restent pas impunis» a affirmé M. Kanazoé.

Pour ce qui est de la trêve sociale demandée par le président du Faso, l’APMP dit soutenir l’appel. Elle invite de ce fait les partenaires sociaux et l’ensemble du peuple à faire front avec le chef de l’Etat pour relever ensemble les défis du moment à savoir la question cruciale de la sécurité et de l’intégrité du territoire national. 

Au cours de cette rencontre avec la presse, il a été aussi question du budget de l’Etat 2019 notamment avec les dispositions fiscales portant sur l’élargissement de l’assiette fiscale. Tout en invitant les uns et les autres à plus de lucidité et d’objectivité, M. Kanazoé a fait savoir qu’«on ne peut pas à la fois exiger des efforts de la part du gouvernement et refuser que des mesures de mobilisation des ressources à travers l’amélioration de l’assiette fiscale soient envisagées». Les partis membres de la majorité présidentielle ont, aux termes de cette conférence de presse, lancé un appel à toutes les composantes du peuple burkinabè à l’union sacrée.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé