Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience en début d’après-midi, la Conférence épiscopale Burkina-Niger. Le président de la conférence, Mgr Paul Ouédraogo et ses confrères sont venus présenter leurs vœux de nouvel an au chef de l’Etat et évoquer avec lui des questions d’intérêt national.

En assemblée ordinaire en ce mois de janvier à Ouagadougou sur la question des grands séminaires, la Conférence épiscopale Burkina-Niger a profité échanger avec le président du Faso sur les sujets d’actualité au Burkina Faso. Pour le président de la Conférence épiscopale, Mgr Paul Ouédraogo, Archevêque de Bobo-Dioulasso, il a été question de donner l’assurance au président du Faso du soutien de l’église catholique dans la prière au sur la situation nationale. Il a indiqué que le souhait des serviteurs de Dieu pour le Burkina Faso, est la paix et la cohésion sociale.

« Nous portons en prières toutes les victimes de la situation de Yirgou dans la région du Centre-Nord. Nous comptons nous engager à différents niveaux pour la promotion du dialogue religieux, du vivre ensemble et de la cohésion sociale. Il est impérieux pour notre pays que nous travaillons à éviter les dérapages, qu’ils soient à caractère régionaliste, ethnique ou religieux », a indiqué Mgr Paul Ouédraogo. Selon lui, il est du rôle des leaders religieux d’accompagner les populations à la base dans le vivre-ensemble, et du rôle de l’Etat de garantir la sécurité et la paix pour tous les citoyens. 

Le président de la Conférence épiscopale a par ailleurs relevé que cette audience a été aussi une occasion pour échanger avec le président du Faso sur la situation de l’enseignement catholique avec la convention qui lie l’église à l’Etat. 

« Nous reconnaissons que beaucoup d’efforts ont été faits en 2018 par le gouvernement et nous en sommes reconnaissants. Mais nous estimons que quelque chose peut encore être fait en vue de renforcer la collaboration entre l’église catholique et l’Etat dans ce domaine », a affirmé Mgr Paul Ouédraogo. C’est pourquoi, il a annoncé la révision en cours de cette convention qui lie les deux parties dans le domaine de l’enseignement.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé