Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en séance de travail en fin d’après-midi, les chefs coutumiers du Burkina Faso. Les dépositaires de la tradition, qui ont présenté leurs vœux de nouvel an au chef de l’Etat, ont échangé avec lui sur la recherche de la paix au Burkina Faso.

Cette audience a été une occasion pour le président Kaboré et les dépositaires de la tradition d’évoquer les questions liées à la situation nationale marquée par la dégradation de la paix dans certaines localités, et la lutte contre le terrorisme.

« Nous avons échangé sur des questions touchant à la vie sociale de la Nation, notamment la recherche de la paix. C’est une préoccupation qui concerne tous les acteurs et le sujet valait la peine que nous nous déplacions pour voir le président du Faso. Nous sommes sortis satisfaits de cette rencontre », a indiqué le porte-parole des chefs coutumiers, le Kupiendieli, roi du Gulmu. 

Pour lui, le souhait de tous les chefs coutumiers du Burkina Faso est la paix et un meilleur vivre-ensemble entre tous les Burkinabè. Sur la question de la crise à Yirgou, dans la commune de Barsalgho, le Kupiendieli a indiqué que les dépositaires de la tradition suivent de près la situation et appellent surtout au calme et à la paix.

Il a affirmé que les chefs coutumiers travaillent à accompagner les autorités dans la lutte contre le terrorisme. « Il faut que les chefs coutumiers soient bien informés sur la question et cela a commencé depuis longtemps. Les populations aussi doivent être informées de la conduite à tenir dans cette situation de lutte contre le terrorisme », a soutenu le porte-parole des chefs coutumiers du Burkina Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso

*Le titre est de la Rédaction

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir