Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en séance de travail en fin d’après-midi, les chefs coutumiers du Burkina Faso. Les dépositaires de la tradition, qui ont présenté leurs vœux de nouvel an au chef de l’Etat, ont échangé avec lui sur la recherche de la paix au Burkina Faso.

Cette audience a été une occasion pour le président Kaboré et les dépositaires de la tradition d’évoquer les questions liées à la situation nationale marquée par la dégradation de la paix dans certaines localités, et la lutte contre le terrorisme.

« Nous avons échangé sur des questions touchant à la vie sociale de la Nation, notamment la recherche de la paix. C’est une préoccupation qui concerne tous les acteurs et le sujet valait la peine que nous nous déplacions pour voir le président du Faso. Nous sommes sortis satisfaits de cette rencontre », a indiqué le porte-parole des chefs coutumiers, le Kupiendieli, roi du Gulmu. 

Pour lui, le souhait de tous les chefs coutumiers du Burkina Faso est la paix et un meilleur vivre-ensemble entre tous les Burkinabè. Sur la question de la crise à Yirgou, dans la commune de Barsalgho, le Kupiendieli a indiqué que les dépositaires de la tradition suivent de près la situation et appellent surtout au calme et à la paix.

Il a affirmé que les chefs coutumiers travaillent à accompagner les autorités dans la lutte contre le terrorisme. « Il faut que les chefs coutumiers soient bien informés sur la question et cela a commencé depuis longtemps. Les populations aussi doivent être informées de la conduite à tenir dans cette situation de lutte contre le terrorisme », a soutenu le porte-parole des chefs coutumiers du Burkina Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso

*Le titre est de la Rédaction

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé