Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Photo: Mairie de Ouagadougou

POLITIQUE

L’Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF)  a tenu ce vendredi 18 janvier 2019 son Assemblée générale ordinaire à l’Hôtel de ville de Ouagadougou. Au programme : présentation succincte du plan stratégique 2019-2028 de l’association, présentation de la stratégie de communication et proposition de validation, examen et adoption des projets de rapports d’activités 2018 et d’exécution du budget exercice 2018.

L’Assemblée générale est l’instance d’orientation au contrôle et aux délibérations qui chaque année, regroupe les membres du bureau national et régionaux de l’AMBF. Au cours de cette rencontre, les participants ont fait le point sur les activités de 2018 avant d’entreprendre  les perspectives  pour l’année 2019.

Pour le président de l’association,  Pierre Armand Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou, cette session a été l’occasion  de faire le point de l’année écoulée afin de constater si les objectifs fixés ont été atteints ou pas avant d’en viser d’autres.  Les bourgmestres burkinabè ont échangé aussi sur la question sécuritaire du pays. « L’Assemblée Générale  de ce matin va nous permettre au-delà du programme du développement de nos communes et des activités courantes de notre association de réfléchir également sur notre rôle et notre participation  à savoir quelles sont les actions que nous pouvons entreprendre sur le champ pour permettre de bouter hors du Burkina les terroristes » a-t-il déclaré.

Les participants rechercheront donc  des solutions endogènes afin d’aider le gouvernement dans la lutte contre le phénomène du terrorisme.  « Comme vous le savez, il y a une très grande préoccupation qui nous anime. C’est la question de la sécurité et aujourd’hui c’est sur nos territoires et dans nos communes que nous avons le défi sécuritaire à relever. Et c’est là qu’il nous faut trouver des ressources endogènes pour apporter des réponses et accompagner le gouvernement à instaurer cette sécurité au niveau de nos communes » a ajouté le président de l’AMBF. A l’en croire, le bilan  est très positif sur le plan des activités et des ressources qu’ils ont pu mobiliser.

A la suite du programme de délibérations, des rapports d’activités et d’exécution du budget 2018, du  le plan de travail 2019, les validations de son plan stratégique 2019-2028 et de la stratégie de communication, une cérémonie de présentation de vœux a mis fin à la rencontre. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir