Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir

Photo: Mairie de Ouagadougou

POLITIQUE

L’Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF)  a tenu ce vendredi 18 janvier 2019 son Assemblée générale ordinaire à l’Hôtel de ville de Ouagadougou. Au programme : présentation succincte du plan stratégique 2019-2028 de l’association, présentation de la stratégie de communication et proposition de validation, examen et adoption des projets de rapports d’activités 2018 et d’exécution du budget exercice 2018.

L’Assemblée générale est l’instance d’orientation au contrôle et aux délibérations qui chaque année, regroupe les membres du bureau national et régionaux de l’AMBF. Au cours de cette rencontre, les participants ont fait le point sur les activités de 2018 avant d’entreprendre  les perspectives  pour l’année 2019.

Pour le président de l’association,  Pierre Armand Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou, cette session a été l’occasion  de faire le point de l’année écoulée afin de constater si les objectifs fixés ont été atteints ou pas avant d’en viser d’autres.  Les bourgmestres burkinabè ont échangé aussi sur la question sécuritaire du pays. « L’Assemblée Générale  de ce matin va nous permettre au-delà du programme du développement de nos communes et des activités courantes de notre association de réfléchir également sur notre rôle et notre participation  à savoir quelles sont les actions que nous pouvons entreprendre sur le champ pour permettre de bouter hors du Burkina les terroristes » a-t-il déclaré.

Les participants rechercheront donc  des solutions endogènes afin d’aider le gouvernement dans la lutte contre le phénomène du terrorisme.  « Comme vous le savez, il y a une très grande préoccupation qui nous anime. C’est la question de la sécurité et aujourd’hui c’est sur nos territoires et dans nos communes que nous avons le défi sécuritaire à relever. Et c’est là qu’il nous faut trouver des ressources endogènes pour apporter des réponses et accompagner le gouvernement à instaurer cette sécurité au niveau de nos communes » a ajouté le président de l’AMBF. A l’en croire, le bilan  est très positif sur le plan des activités et des ressources qu’ils ont pu mobiliser.

A la suite du programme de délibérations, des rapports d’activités et d’exécution du budget 2018, du  le plan de travail 2019, les validations de son plan stratégique 2019-2028 et de la stratégie de communication, une cérémonie de présentation de vœux a mis fin à la rencontre. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé