Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Les ministres en charge de la défense des pays du G5 Sahel ont tenu, le samedi 2 février, une réunion à Ouagadougou dans le cadre des travaux du 5e sommet du G5 Sahel. Cette réunion a permis d’examiner le bilan de la présidence en exercice du Niger, en vue de préparer la conférence des chefs d’Etat.

Beaucoup d’acquis ont été enregistrés par le G5 Sahel sous la présidence du Niger, selon son ministre de la Défense nationale, Kalla Moutari, président en exercice de la réunion des ministres en charge de la défense des pays du G5 Sahel. 

Il s’agit, entre autres, du déploiement des personnels au niveau des postes de commandement, du démarrage des opérations de la Force conjointe, et du début de l’opérationnalisation de l’académie de police du G5 Sahel. 

Au moment où son pays s’apprête à céder la présidence en exercice au Burkina Faso, le ministre Moutari a reconnu que des défis immenses restent à relever pour faire du G5 Sahel un espace sécurisé, développé et viable. Il a donc appelé à la solidarité de tous les partenaires, pour relever tous les défis qui se posent au G5 Sahel.

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants du Burkina Faso, Cheriff Sy, a apprécié l’initiative de cette rencontre qui permettra à son pays de mieux se préparer pour réussir sa présidence en exercice.  Pour lui, développement et sécurité étant intimement liés, les différents pays du G5 Sahel doivent multiplier les efforts pour mieux assurer une lutte efficace contre le terrorisme qui entrave les efforts de développement au sein des pays membres. 

« L’année 2018 a été particulièrement difficile pour notre espace sur le plan sécuritaire avec l’évolution des modes d’action des groupes armés terroristes, et leur impact sur le développement économique et social de nos nations », a indiqué le ministre Cheriff Sy. 

Convaincu que la coopération entre les Etats reste la meilleure option pour vaincre le terrorisme, le Burkina Faso entend inscrire son mandat dans la continuité et le renforcement des actions déjà entreprises, a ajouté Cheriff Sy.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé