Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Les ministres en charge de la défense des pays du G5 Sahel ont tenu, le samedi 2 février, une réunion à Ouagadougou dans le cadre des travaux du 5e sommet du G5 Sahel. Cette réunion a permis d’examiner le bilan de la présidence en exercice du Niger, en vue de préparer la conférence des chefs d’Etat.

Beaucoup d’acquis ont été enregistrés par le G5 Sahel sous la présidence du Niger, selon son ministre de la Défense nationale, Kalla Moutari, président en exercice de la réunion des ministres en charge de la défense des pays du G5 Sahel. 

Il s’agit, entre autres, du déploiement des personnels au niveau des postes de commandement, du démarrage des opérations de la Force conjointe, et du début de l’opérationnalisation de l’académie de police du G5 Sahel. 

Au moment où son pays s’apprête à céder la présidence en exercice au Burkina Faso, le ministre Moutari a reconnu que des défis immenses restent à relever pour faire du G5 Sahel un espace sécurisé, développé et viable. Il a donc appelé à la solidarité de tous les partenaires, pour relever tous les défis qui se posent au G5 Sahel.

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants du Burkina Faso, Cheriff Sy, a apprécié l’initiative de cette rencontre qui permettra à son pays de mieux se préparer pour réussir sa présidence en exercice.  Pour lui, développement et sécurité étant intimement liés, les différents pays du G5 Sahel doivent multiplier les efforts pour mieux assurer une lutte efficace contre le terrorisme qui entrave les efforts de développement au sein des pays membres. 

« L’année 2018 a été particulièrement difficile pour notre espace sur le plan sécuritaire avec l’évolution des modes d’action des groupes armés terroristes, et leur impact sur le développement économique et social de nos nations », a indiqué le ministre Cheriff Sy. 

Convaincu que la coopération entre les Etats reste la meilleure option pour vaincre le terrorisme, le Burkina Faso entend inscrire son mandat dans la continuité et le renforcement des actions déjà entreprises, a ajouté Cheriff Sy.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir