Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

La conférence des chefs d'Etat du G5 Sahel s'est ouverte ce matin au centre international des conférences de Ouaga 2000. La cérémonie d'ouverture a été marquée par le renouvellement des engagements des institutions partenaires pour accompagner le G5 Sahel dans ses actions de sécurisation des populations de la zone sahélienne.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré avait à ses côtés ses pairs Ibrahim Boubacar Keita du Mali, Mahamadou Issoufou du Niger, Idriss Déby Itno du Tchad et Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie à l'ouverture des travaux de la 5e conférence des chefs d'État du G5 sahel. Le chef de l’Etat a salué la présence effective des différents présidents, qui témoigne de « leur détermination constante à faire du G5 sahel un outil par excellence de ses Etats membres pour venir à bout du terrorisme, et la promotion du développement économique et social au profit des populations du Sahel ».

Le président en exercice sortant du G5 sahel, Mahamadou Issoufou du Niger, dans son discours officiel d’ouverture, a tout d’abord remercié les différents partenaires du G5 sahel pour leur soutien avant de dresser le bilan de sa présidence du G5 sahel. Un bilan qui s’articule autour des deux préoccupations majeures émises lors la création du G5 à savoir la sécurité et le développement.

Il a cependant noté quelques insuffisances : « je regrette que nous ne soyons pas parvenus encore à placer cette force sous le chapitre 7 de la charte des Nations Unies comme je regrette qu’on n’ait pas pu encore mettre en place un mécanisme de financement pérenne de la force». Le président en exercice du G5 sahel, Mahamadou Issoufou du Niger, avant de passer le flambeau au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, reste confiant quand à l’atteinte de l’objectif que s’est fixé le G5 sahel, à savoir sécuriser la zone sahélienne. « Ensemble nous triompherons du terrorisme et du crime organisé,» a-t-il conclu.

Les représentants des institutions partenaires du G5 sahel ont félicité le président nigérien Mahamadou Issoufou pour ses performances et son leadership durant sa présidence à la tête du G5 sahel. Il s’agit de Jean Claude Brou de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de Pierre Buyoya de l’Union Africaine, d’Angel Layota de l’Union Européenne et Ibn Chambas des Nations unies. Ils ont, par la suite, réaffirmé leur soutien inconditionnel au G5 Sahel. « Ensemble nous continuerons nos efforts pour équiper la force conjointe et la financer de façon durable. Jamais nous ne reculerons devant le terrorisme», a déclaré Angel LAYOTA de l’Union Européenne. 

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir