Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

POLITIQUE

A l’issue de la cérémonie de clôture de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice entrant et son homologue nigérien, Mahamadou Issoufou, président sortant, ont animé un point de presse conjoint. 

Dès l’entame de son mandat en tant que président en exercice du G5 Sahel, le président du Faso a indiqué qu’il mesure l’ampleur de la charge qui est la sienne et promet que tout sera mis en œuvre pour que le Burkina Faso réussisse sa mission.

Au cours de cette année 2019, trois priorités vont guider les actions du G5 Sahel sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré. Il s’agit, selon lui, de la mobilisation des ressources pour poursuivre les efforts pour l’opérationnalisation de la Force conjointe pour une véritable montée en puissance, de la réalisation des projets d’urgence et d’investissement prioritaires dans l’espace sahélien, et de la résilience des femmes ainsi que des jeunes pour éviter qu’il ne soient appâtés par les terroristes.

Le président en exercice sortant a tiré un bilan satisfaisant des conclusions de la conférence des chefs d’Etat. Pour lui, le G5 sahel a été créé sur la base de deux préoccupations majeures: la sécurité et le développement. Le chef de l’Etat nigérien dresse un bilan satisfaisant des actions entreprises. 

« Nous sommes satisfaits de l’évolution de la mise en place de l’opérationnalisation de cette force conjointe même s’il reste des questions sur lesquelles les échanges doivent se poursuivre. Ces préoccupations sont, entre autres, la recherche d’un mécanisme pérenne de financement de la Force conjointe et le plaidoyer pour placer la Force conjointe sur le chapitre 7 de la charte des Nations unies », a indiqué le président nigérien. 

Le deuxième motif de satisfaction soulevé par le président Mahamadou Issoufou porte sur le volet développement. Pour lui, la conférence de décembre 2018 à Nouakchott sur le financement du Plan d’investissement prioritaire a été couronnée de succès. 

« Nous recherchions 2 milliards d’euros et nous avons enregistré des annonces de près de 2,4 milliards d’euros. Ce sont des ressources qui vont servir à financer des infrastructures, la sécurité, des questions de résilience des populations, l’éducation et la santé dans les zones fragiles frontalières de l’espace », a conclu le président Issoufou.

 

Direction de la communication de la présidence du Faso

*Le titre est de la Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé