Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel a fixé le cap de son mandat au cours d’une séance de travail avec le Secrétariat permanent du G5 sahel dans l’après-midi du 6 février. La sécurisation des populations et le développement de l’espace ont été au cœur de la rencontre.

Le secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou à l’issue de la séance de travail, a déclaré que le président en exercice du G5 Sahel, Roch Marc Christian Kaboré a donné des instructions, pour l’opérationnalisation effective de la force conjointe, pour la mobilisation des ressources pour le développement des régions, surtout les plus fragiles sur les frontières, et la mise en œuvre du programme d’urgence du G5 sahel. 

« La feuille de route de la présidence du G5 sahel du Burkina Faso, vise à s’assurer que notre force conjointe ait les moyens qu’il faut pour mener ses opérations, que les questions de la femme et de la jeunesse soient prises en compte, et que le secrétariat permanent soit renforcé pour faire face au travail qui lui est demandé », a dit Maman Sambo Sidikou.

A propos des soutiens promis à la force conjointe, il a annoncé que près de 50% est déjà mobilisé. « Nous devons travailler sur l’effectivité des livraisons des équipements en matériel à notre force. Il y a des lenteurs dues à des contractualisations, des procédures qu’il faudra accélérer. Nous allons nous atteler à cela sous le leadership du président du Faso », a-t-il expliqué. 

Il a rappelé l’engagement et la disponibilité du président du Faso, à veiller à ce que les questions essentielles soient suivies et réalisées. 

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a souligné que le président en exercice du G5 Sahel, a annoncé une rencontre avec les ministres de la défense des cinq pays, les chefs d’État-Major et le commandant de la force conjointe du G5 sahel.  Pour Alpha Barry, la force conjointe existe déjà et mène des opérations ponctuelles avec succès. « Il s’agit de faire en sorte que la force conjointe puisse opérer de façon permanente. C’est le défi de la présidence burkinabè du G5 Sahel », a-t-il indiqué.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé