Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal

POLITIQUE

Ceci est un communiqué de presse de la présidence du Faso relatif à la participation du chef de l'Etat burkinabè à la 32e session ordinaire du sommet de l'Union africaine sui se tiendra le 11 février prochain en Ehiopie.

La 32ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine (UA) se tiendra le 11 février 2019 à Addis-Abeba sur le thème « Réfugiés, rapatriés et personnes déplacées dans leur propre pays : vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique. »

Selon l’Observatoire mondial des situations de déplacements internes, les déplacés internes représentent plus de 80% des migrants africains. Il s’agit donc d’une problématique majeure qui fera l’objet d’un panel de haut niveau au cours de ce sommet de l’union Africaine.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré prendra part à ce sommet, qui s’inscrit dans l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Il quitte Ouagadougou demain samedi 9 février 2019 pour Addis-Abeba.

 

Direction de la communication / Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé