Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

POLITIQUE

Selon des sources dignes de foi, des manœuvres souterraines seraient en cours pour de nouveau changer le statut de la Cameg. 

Considérée depuis sa création comme une "vache à lait", la centrale d'achat de médicaments génériques n'a de cesse de susciter l'appétit de divers acteurs.

L'indépendance retrouvée de l'institution et la transparence instaurée dans la passation des marchés ne seraient pas du goût de certains lobbies.

Les tractations en cours viseraient à transformer la Cameg en EPE placée sous la tutelle du ministère de la Santé. 

Les partenaires techniques et financiers observeraient ces manœuvres avec agacement: «si ces manœuvres étaient avérées, ce serait un véritable gâchis et une perte de confiance à l'endroit des autorités sanitaires», confie un diplomate.

A la Cameg, c'est le silence radio.

Contacté par Fasozine, la ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué, nous a assuré qu’elle ignorait ce qui se trame. «Je ne sais pas ce qui se passe à la Cameg. Il y a des instances. Et parmi ces instances, nous, nous gérons le conseil d’administration en tant que PCA. Mais il y a l’AG [Assemblée générale, Ndlr], qui dépasse le PCA». 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé