Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a offert un dîner aux cinéastes de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) mercredi 27 février dans la soirée. Au cours de ce dîner, le chef de l’Etat a réaffirmé sa vision d'un 7e art, levier de développement pour les pays africains.

Face aux médias, Roch Marc Christian Kaboré a expliqué la nécessité de mettre des moyens à la disposition du 7e art pour lui permettre de jouer son rôle dans le développement et d'éveil des consciences des peuples africains. « Notre cinéma doit travailler à véhiculer un message de fraternité et d’unité africaine qui est un vœu cher à l’Afrique tout entière », a déclaré le président Kaboré.

Pour lui, cette rencontre est un message d’amitié, de fraternité et d’encouragement à tous les cinéastes et aux différents corps de métiers qui interviennent dans ce domaine. Il a encouragé les jurys qui sont à pied d’œuvre pour la désignation du lauréat de l’Etalon d’or ainsi que des différents prix spéciaux. Tout en saluant la mobilisation des acteurs du cinéma pour cette soirée, il leur a souhaité un bon festival.

Le représentant des cinéastes, Cheick Oumar Sissoko, président de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) a salué les efforts des autorités burkinabè pour l’organisation de la 26e édition du FESPACO qui coïncide avec le cinquantenaire de la manifestation. 

Depuis 50 ans, a ajouté le cinéaste malien, les différents gouvernements qui se sont succédé au Burkina Faso ont su relever les défis de l’organisation des différentes éditions de cette manifestation culturelle. Il a souhaité que le président du Faso soit leur ambassadeur auprès de ses homologues africains pour que le cinéma occupe une place de choix dans les politiques publiques.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir