Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

40 personnes ont vu leurs mérites reconnus

POLITIQUE

Le Burkina Faso, à l’instar du reste du monde, a célébré ce jeudi 8 mars 2019, la femme. «Contribution de la femme à l'édification d'un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale » est le thème retenu pour la 162e journée internationale de la femme. La cérémonie officielle de la commémoration  s'est tenue ce jour à Koupéla, province du Kouritenga/Région du Centre-est, sous le patronage de l'épouse du chef de l'État Sika Kaboré.

Cette année 2019, l’Organisation des Nations Unies a choisi de célébrer le 8-mars sous le thème « penser équitable, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». A travers ce thème, la communauté internationale invite à réfléchir aux moyens innovants permettant de faire progresser l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, particulièrement dans les domaines des systèmes de production sociale, de l'accès aux services publics et la construction d'infrastructures durables selon la ministre de la Femme Marie Laurence Ilboudo.

Depuis plusieurs années, la journée internationale de la femme est commémorée au Burkina Faso sous l'égide du ministère en charge de la femme à travers une thématique spécifique correspondant à la situation nationale du pays en général et au vécu quotidien des femmes en particulier. Ainsi, au regard de la situation sécuritaire que vit le Burkina et notamment les femmes, cette journée se tient autour du présent thème. 

Cette année, la ville de Koupéla, (Province du Kouritenga/Région du Centre-est), a eu  l'honneur d'abriter la cérémonie officielle de commémoration de la journée internationale de la femme, placée sous le patronage de l'épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré. Plusieurs activités ont été au programme  parmi  lesquelles une conférence publique sur le thème central et trois sous thème à savoir : rôle des femmes dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent au Burkina, contribution de la femme à la sauvegarde et à la promotion de la paix et de la cohésion sociale, lutte contre le terrorisme violent au Burkina: quelle forme de collaboration entre FDS et les populations?

Cette célébration de « l'autre moitié du ciel » a été  également, l'occasion pour distinguer des personnes physiques et morales, qui se sont illustrées dans le domaine du maintien de la paix et de la promotion de la femme. Dix personnes ont été distinguées chevalier de l’ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe action sociale et 30 décorées  avec agrafe promotion de la femme. « Une décoration, c'est la reconnaissance d'un pays donc je me réjouis du fait qu'on reconnaisse notre engagement. C'est un mérite selon eux donc nous l’acceptons avec beaucoup de joie. Je dédie cette médaille à toutes les femmes. J'apprécie positivement la sobriété avec laquelle la cérémonie a été organisée ce n'était pas comme d’habitude. Aucune œuvre n'est parfaite, il y a eu un peu de discorde autour des pagnes, c'est désolant de voir cela parce que ces actes dénaturent un peu le combat que nous menons. L’esprit du 8-mars, c'est de faire le point des acquis, se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour que la cause de la femme avance, évaluer  les faiblesses et envisager des perspectives meilleures » a affirmé Martine Yabré, récipiendaire, responsable de l'Union africaine des ONG de développement au Burkina Faso. 

La cérémonie  a  réuni environ 1 000 participants. La marraine Sika Kaboré a adressé  ses « vifs »remerciements à toutes les personnes mobilisées à Koupéla pour marquer d'une pierre blanche la cérémonie.  « La journée internationale de la femme est une opportunité offerte aux acteurs de développement de marquer une halte pour faire le bilan et définir de nouvelles perspectives en matière de promotion et de protection de la femme .Aussi ,en ma qualité de patronne de la commémoration de cette 162e  édition au plan national je rends un vibrant hommage à la femme, mère de l'humanité »  a t-elle déclaré.

Par la même occasion, elle a salué les initiatives développées pour placer les femmes au centre des actions de prévention contre la radicalisation tout en souhaitant leur approbation par elles. Après avoir exhorté  les populations à collaborer solidairement avec les forces de défense et de sécurité et à s'approprier la lutte contre le terrorisme, la première dame a renouvelé son engagement « indéfectible » à soutenir toutes les initiatives et à contribuer « activement » pour une meilleure implication des femmes dans la prévention ,la gestion et la résolution des crises au Burkina Faso.

Prenant la parole, la ministre en charge de la Femme a saisi l'occasion pour dresser le bilan des actions menées par l'exécutif en faveur des femmes en 2018. Il s'agit entre autres de la tenue du dialogue direct entre le président du Faso et les femmes du Burkina le 8 mars 2018, l’effectivité de la gratuité des soins en faveur des femmes enceintes et allaitantes et des enfants de moins de cinq ans, la délivrance d'actes de naissances à 17 820 femmes des Régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Est parmi lesquelles 4620 ont bénéficié de pièces d'identité,  la dotation de 87 associations en matériels de mise en oeuvre de leurs activités de productions et de transformation, la dotation de 2100 femmes et filles de kits de production et de transformation, la dotation de 500 femmes rurales en engrais et la commémoration de la journée internationale de la femme rurale.

En marge de la commémoration, s’est tenue la 1ère édition de la super coupe Dames en football. Le match a opposé l'équipe championne et celle détentrice de la coupe du Faso. L'équipe de l'Union sportive des forces armées (USFA) a remporté le trophée devant Étincelles football club aux tirs au but (4-2) après un score nul d’un but partout. Cette super-coupe s’inscrit désormais dans les activités commémoratives du 8-mars.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé