Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a présidé à l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo, la cérémonie d’ouverture du colloque international sur le centenaire du Burkina Faso, placé sous le thème : « De la création de la Haute-Volta à la construction de l’Etat-nation burkinabè : leçons et défis ». 

Dans son discours d’ouverture du colloque, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation, et de la cohésion nationale, Siméon Sawadogo, a noté que la commémoration du centenaire de la création du Burkina Faso est organisée pour rappeler notre mémoire collective, la confronter et exalter la cohésion socale.

Selon le professeur Magloire Somé, président de la commission colloque et conférence, des communications sont prévues autour quatre principaux axes. Le premier axe va porter sur l’évolution de la politique coloniale de la France de la fin du XIXe siècle à 1919, le deuxième sur la gouvernance administrative de la France en Haute-Volta de 1919 à 1932. Le troisième axe va concerner l’exploitation économique et l’héritage colonial sur le plan social et la culture matérielle de 1919 à 1947. Enfin le quatrième axe portera sur l’émergence d’une élite africaine porteuse de modernité certes, mais promotrice de la culture africaine à travers la littérature et médiatrice dans la construction du savoir ethnologique dans l’entre deux guerres.

Le Pr Magloire Somé et le président de l’Université Ouaga1Pr Joseph Ki-Zerbo, le Pr Rabiou Cissé ont au cours de cette cérémonie, témoigné leur gratitude au président du Faso, pour son engagement dans la promotion du capital humain. Accepter de patronner cette cérémonie, est pour le Pr Somé, une preuve qu’il marque un intérêt particulier pour l’histoire, la culture et la promotion de la science. Et le Pr Rabiou Cissé de remercier le président du Faso, pour sa disponibilité et son engagement sans faille pour nos universités.

Ce colloque international qui va durer 72 heures, est animé par d’éminents professeurs venus de six pays à savoir, la Côte d’Ivoire, le Mali, la France, le Canada, les Etats unis d’Amérique et le Burkina Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir