Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

Image d'illustration

POLITIQUE

Dans ce communiqué de presse, le Front anti-CFA section Burkina condamne l’expulsion ce mardi 26 mars dernier de l’activiste Kémi Séba du territoire ivoirien et de sa détention par les autorités béninoises après son expulsion de la capitale ivoirienne.

Dans le cadre des procès populaires contre la françafrique, initiés par l'ONG urgence panafricaniste, des mobilisations populaires sont organisées dans les capitales africaines pour dénoncer la face hideuse de cette gangrène qui dure plus d’un siècle.

Après le Burkina Faso, la Centrafrique, le Niger, le bénin, c'était au tour de la côte d'Ivoire d'accueillir le président de l’ong Kemi Seba et sa délégation pour la traditionnelle activité de procès populaire. Comme il fallait s’y attendre, la France a travers ses valets locaux, ont procédé à l'arrestation de Hery djihouty le coordinateur général de l'ONG et d'autres camarades hier 26 Mars lors d'une rencontre et un avis de recherche lancé contre le leader du Mouvement Kemi Seba. Ayant appris l’arrestation de ses camarades Kemi Seba s’est rendu de lui-même dans les locaux de la police ivoirienne, qui procéda immédiatement a son arrestation. Ils furent tous auditionnés et dans la soirée d’hier aux environs de 20h40 Kemi Seba est expulsé du territoire ivoirien direction Cotonou. À l’heure où nous produisons ce communiqué il est toujours détenu dans les locaux de la DST à Cotonou. Nous condamnons avec la dernière  énergie ce comportement tragi- comique de certains de nos dirigeants africains.

Nous demandons aux autorités béninoises de procéder à la libération immédiate et sans condition de kemi Seba. Nous appelons tous les panafricanistes, les progressistes africains, a donné de la voix pour dire non à cette forfaiture.

 L'Afrique libre ou la mort. Ils finiront par comprendre.

Le Président du CAR/Président du Front anti Fcfa Burkina.

Hervé Ouattara 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé