Aujourd'hui,
URGENT
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola
Etats-Unis: Trump assouplit la loi de protection des espèces menacées aux États-Unis
Burkina: l'UAS dénonce le mépris du gouvernement quant aux conditions de reprise du dialogue social
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré échange avec les chefs des circonscriptions administratives sur la gestion des crises 
Tanzanie: une soixantaine de morts après l’explosion d’un camion-citerne

La délégation a exposé au Premier ministre leur attente

POLITIQUE

Une délégation du  Conseil Supérieur de la Communication (CSC) avec à sa tête Mathias Tankoano, président de l'institution, a été reçue en audience par le Premier ministre Christophe Joseph marie Dabiré ce vendredi 29 mars 2019 à Ouagadougou. Elle est allée faire le point de ses activités et des ses  attentes  vis à vis du gouvernement selon M. Tankoano.

« Nous sommes passés faire le point de nos activités et des attentes du CSC vis à vis du gouvernement. Dans le processus électoral pour lequel nous avons déjà  entamé les préparatifs, le CSC a un rôle capital non  seulement pour contrôler les messages politiques qui passent dans les médias mais surtout pour assurer l'équilibre entre les acteurs politiques » a expliqué Mathias Tankoano à sa sortie d’audience. A l'en croire, ce rôle va se complexifier avec le vote des Burkinabè de l’étranger. L’équation sera comment arriver à faire que tous les Burkinabè qui seront candidats puissent avoir accès aux mêmes médias à l'extérieur du pays, tout en sachant qu'il y va de la souveraineté de ces Etats.

La question de l'actualité du pays notamment celle du terrorisme et du traitement de l’information en la matière était aussi à l'ordre du jour selon M. Tankoano : « Nous sommes passés faire le point du travail que le CSC est en train de mener à ce sujet, de nos attentes et des reformes législatives qui pourront permettre au CSC de jouer pleinement son rôle ».

Le président du CSC n'a pas manqué de saluer la « hauteur » des médias en ce moment particulier et prévoit, en collaboration avec le secrétariat général à la Défense, d’organiser un atelier à Ouagadougou  sur le dialogue entre Forces de Défense et de Sécurité et les journalistes suites aux rencontres de  Koudougou et de Banfora. « Nous pensons qu'aujourd'hui que nos médias font preuve de professionnalisme. La principale préoccupation demeure les réseaux sociaux qui ne sont pas l'apanage des journalistes professionnels » a laissé entendre Mathias Tankoano.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé