Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

POLITIQUE

Les deux ex-otages français, et la Sud-Coréénne, libérés vendredi dernier au cours d’une opération dans le nord du Burkina, ont été reçus par le président Roch Marc Christian Kaboré, ce samedi 11 mai 20149. Excepté l’Américaine, les autres ex-otages, par la voix du Français Lassimouillas Laurent, ont salué la mémoire des soldats français morts pour les libérer de «cet enfer».

A Kosyam dans la matinée de ce samedi, les deux Français et la Sud-Coréenne, accompagnés par l’ambassadeur de France au Burkina et des membres de la délégation venue de Paris pour les reconduire en France, ont reçu la compassion du peuple burkinabè via le président Roch Marc Christian Kaboré.

«Toutes nos pensées vont aux familles des soldats et aux soldats qui ont perdu la vie pour nous libérer de cet enfer Nos condoléances aux familles des soldats tombés sous les balles assassines, parce que nos pensées sont ambivalentes par rapport à tout ce qui nous arrive. Une pensée aussi à notre chauffeur guide béninois qui a perdu la vie au tout début de notre enlèvement. Nous remercions les autorités françaises et Burkinabè d’avoir participé à notre libération et à ce que nous soyons loin de tout cet enfer que nous avons vécu. Merci», tels sont les propos de l’ex-otage Laurent Lassimouillas à la sortie d’audience avec le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Le chef de la diplomatie burkinabè Alpha Barry a exprimé sa solidarité avec le peuple français et a relevé l’importance de la coopération militaire entre les deux pays. Les autorités burkinabè ont par ailleurs précisé que quinze militaires burkinabè, membres des forces spéciales, ont participé à l’opération qui a permis la libération des otages, en plus du soutien dans le cadre des renseignements, de l’armée américaine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé