Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Le samedi 11 mai 2019 à Ouagadougou, le Mouvement des intellectuels pour le développement (Mide) a organisé une conférence de presse pour présenter le parti et discuter avec les hommes de médias sur un certain nombre de sujets. 

L’objectif du Mouvement des intellectuels pour le développement (MIDE) créée en 2015, est de travailler pour que les burkinabè changent de mentalité. Le parti qui se réclame être centriste, souhaite rendre agréable la culture du travail bien fait, renforcer l’amour du prochain et promouvoir la culture de la citoyenneté et du civisme. Pour les responsables du parti, la période des critiques est révolue et, il est temps de passer à la proposition des solutions. A la question de savoir si le parti est réservé uniquement aux diplômés, vu le nom, Harouna Kindo, président exécutif national du parti, répond par la négative. Pour lui, « l’intellectuel c’est celui qui peut apporter une solution à un problème donné. Ce n’est pas celui qui est diplômé ». Le MIDE, « c’est un regroupement de personnes qui ont pris l’engagement de bien faire les choses, d’apporter des solutions au bien-être des populations » a-t-il ajouté. Quant à la question de sa participation à la présidentielle de 2020, le parti dit n’avoir pas encore décidé. Mais, pour Hamadou Paré, Responsable chargé à la communication du parti, « je ne crois pas que notre parti a les moyens de se présenter à l’élection présidentielle. Ce que nous nous avons, ce sont les idées». 

Le parti dit se démarquer des autres partis par le fait qu’il est uniquement dédié à la jeunesse. Le Mide dit être dans une logique véridique étant donné que les jeunes ne font plus confiance aux partis politiques. 

Au cours de cette conférence de presse, le parti a également communiqué sur le thème, « L’autosuffisance alimentaire au Faso, les solutions du Mide ». L’agriculture représente près de 35% du PIB burkinabè. Mais, cette agriculture est confrontée à plusieurs difficultés. A l’ordre des difficultés le parti cite, entre autres, l’insuffisance de productions agricoles, la non-consommation des produits locaux par les populations, l’inadaptation de la politique agricole avec les réalités du terrain, l’insuffisance des retenues d’eau…Pour résoudre ces problèmes, il propose des pistes de solutions telles le lancement d’un concept « une province un barrage », le lancement d’une campagne de récupération des terres dégradées, la vulgarisation des produits locaux, rendre accessible les intrants agricoles et promouvoir l’utilisation de l’engrais organique, limiter et règlementer l’exportation des produits locaux, etc. A la question de savoir quelles politiques le parti compte mettre en place pour appuyer ses solutions, Hamadou Paré répond : « les politiques et programmes dans le domaine agricole existent, mais ce sont les hommes pour les appliquer qui font défaut ». Le parti promet organisé des conférences de presses régulières avec un thème à développer à chaque fois.

 

                                                                                     

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir