Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

Image d'illustration

POLITIQUE

Après son discours sur la situation de la Nation prononcé hier jeudi 16 mai 2019, les députés dans leur majorité estiment que le Premier ministre Christophe Dabiré maitrise l’ensemble des dossiers exposés. Retour sur quelques réactions...

Nicolas Da, groupe parlementaire UPC (Opposition) : «C’est un discours qui a été suffisamment claire, suffisamment bien articulé. Mais dans le fond, il y a quand même des questions qui sont restées en suspens et qui ont été soulevées par les députés de mon groupe parlementaire. Il y a des choses qui ont été dites dedans et qui méritaient d’être éclaircies et c’est pour cela que nous avons eu à poser beaucoup de questions. Nous avons également apprécié la manière dont les éléments de réponses ont été donnés quand bien même que le Premier ministre ne soit pas allé directement dans les détails des questions. Il a répondu par secteur d’activités en donnant de façon claire ce que le gouvernement a pu faire dans ces secteurs même si en dehors d’une cartographie permettant aux députés de vérifier les réalisations, nous pouvons d’ores et déjà dire que c’est une présentation qui est acceptable. Sa présentation aussi nous a permis sans trop faire de comparaison de nous rendre à l’évidence qu’il maîtrise vraiment le dossier».

Yahaya Zoungrana, groupe parlementaire CDP (Opposition) : «Son discours c’est comme les autres discours qu’on entend. A la seule nuance, qu’il a essayé d’être un peu modéré et pondéré dans ses propos. Sinon, c’est un discours comme les autres discours. Il faut noter que ce discours ne nous donne pas espoir que les choses iront dans le bon sens. Sur les questions liées à la sécurité, à la corruption, les questions de justice qui ont été évoquées, on ne voit pas véritablement un signal fort qui nous a été donné pour dire que désormais, voilà ce à quoi on doit s’attendre».

Emmanuel Lankoandé, groupe parlementaire Burkindlim (Majorité): «Je suis particulièrement marqué par l’humilité du Premier ministre, la sincérité de ce bilan qui s’est situé sur le plan politique, économique, social et diplomatique. Tout ce que nous avons perçu ici comme résultats engrangés durant l’année 2018 dans l’ensemble des différents domaines de la vie de notre pays, je crois que c’est un homme confiant qui s’est présenté devant la Représentation nationale. C’est un homme qui s’est engagé également pour les défis futurs».

Marie Rose Sawadogo, groupe parlementaire Justice-Paix et réconciliation (Opposition): «Il a été concis dans sa prestation, j’ai apprécié cela. On dit que toute chose qui s’énonce aisément, s’énonce facilement. Cela veut dire qu’il a la maitrise du domaine qu’il aborde. Il a dit qu’il n’est pas allé en profondeur mais il a donné les principales réponses qui nous permettent d’avoir une idée sur la situation du Burkina Faso et qui nous permet de pouvoir nous faire une idée».

Anselme Somé, groupe parlementaire MPP (Majorité) : «Le Premier ministre a fait un diagnostic très précis et très sincère de la situation nationale tant aussi bien que l’ensemble des députés aussi bien de la majorité que de l’opposition sont satisfaits de sa prestation. Il y a eu beaucoup de questions et les réponses qu’il a apportées à ces questions sont aussi satisfaisantes. Le discours, il l’a terminé par un espoir et nous pensons que si toutes les actions qu’il envisage voient le jour, nous pouvons espérer un retour à la sérénité dans les jours prochains».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir