Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

POLITIQUE

Dans le cadre de l’opérationnalisation de la composante police de la force conjointe du G5 Sahel, une délégation du secrétariat permanent du G5 Sahel, accompagnée du Directeur général de la Police Nationale du Burkina Faso, par ailleurs président en exercice de la composante police, a séjourné à Lyon au siège de l’OIPC-INTERPOL du 15 au 17 mai 2019 pour la signature d’un protocole d’accord.

En effet, l’organisation internationale de police criminelle (Interpol) et le secrétariat permanent du G5 Sahel ont signé le jeudi 16 mai à Lyon en France, un accord de coopération pour faciliter l’échange d’informations et d’expertise dans la lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier.

Ledit accord a été matérialisé au siège de Interpol par monsieur Jürgen Stock, secrétaire général d’Interpol et monsieur Maman Sambo Sidikou, secrétaire permanent du G5 Sahel.

L’objectif principal visé par cet accord est d’instaurer un cadre pour la coopération entre les deux institutions dans la limite de leurs domaines de compétences en matière de prévention et de répression des actes terroristes et d’autres formes de criminalité transfrontalière.

Ce partenariat consacre donc un cadre juridique régissant les échanges de données et d’informations entre Interpol et le G5 Sahel et contribuera à renforcer les actions de la composante police de la force conjointe du G5 Sahel.

Police nationale du Burkina Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir