Aujourd'hui,
URGENT
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone

Image d'illustration/Dr.

POLITIQUE

Le maire de la ville de Bobo-Dioulasso dans un communiqué a décidé d’interdire toute manifestation relative à la polémique née de l’implantation ou non d’un hôpital sur le site de la forêt classée de Kua. Ce dimanche 2 juin 2019, le Mouvement pour la protection de la forêt de Kua a fait savoir qu’il attaquera cette décision communale en justice.

Le maire Bourahima Sanou avait motivé cette interdiction par le fait de vouloir préserver la cohésion sociale dans sa ville. «  En vue de préserver la cohésion sociale, la fraternité et le vivre ensemble qui ont toujours caractérisé notre ville, et en attendant les résultats de l’étude d’impact environnemental commanditée par le gouvernement, je porte à la connaissance de tous qu’il est interdit, jusqu’à nouvel ordre, toute forme de manifestation publique sur le territoire communal ayant trait à cette situation » avait précisé le maire dans un communiqué rendu public le samedi dernier.

Une décision qui n’a pas rencontré l’assentiment du Mouvement pour la protection de la forêt de Kua (MPFK) porté par le député d’opposition Moussa Zerbo. Une interdiction qualifiée « d’arbitraire » qu’a apprise ledit mouvement avec indignation. 

« Cette décision intervient aux lendemains d’une manifestation de gens à la solde du même maire, et où plusieurs organisations défendant la forêt de Kua s’apprêtent à sonner la mobilisation.  Le MPFK mène sa lutte dans le respect de la république et dans un esprit de non-violence.  C’est pourquoi, les premiers responsables de notre organisation déposeront, en tant que citoyens, des recours en justice contre cette décision liberticide du Maire de Bobo-Dioulasso » dit en substance le coordonnateur du mouvement.

En rappel, une polémique est née suite à la décision du gouvernement de déclasser une partie de la forêt de Kua de Bobo-Dioulasso pour y construire un nouveau centre hospitalier universitaire entièrement financé par la République populaire de Chine. Certains acteurs et défenseurs de l’environnement se sont opposés à cette décision tant disque  que l’exécutif rassure que toutes les mesures seront considérées pour protéger la biodiversité dudit site.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé