Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

Image d'illustration/Dr.

POLITIQUE

Le maire de la ville de Bobo-Dioulasso dans un communiqué a décidé d’interdire toute manifestation relative à la polémique née de l’implantation ou non d’un hôpital sur le site de la forêt classée de Kua. Ce dimanche 2 juin 2019, le Mouvement pour la protection de la forêt de Kua a fait savoir qu’il attaquera cette décision communale en justice.

Le maire Bourahima Sanou avait motivé cette interdiction par le fait de vouloir préserver la cohésion sociale dans sa ville. «  En vue de préserver la cohésion sociale, la fraternité et le vivre ensemble qui ont toujours caractérisé notre ville, et en attendant les résultats de l’étude d’impact environnemental commanditée par le gouvernement, je porte à la connaissance de tous qu’il est interdit, jusqu’à nouvel ordre, toute forme de manifestation publique sur le territoire communal ayant trait à cette situation » avait précisé le maire dans un communiqué rendu public le samedi dernier.

Une décision qui n’a pas rencontré l’assentiment du Mouvement pour la protection de la forêt de Kua (MPFK) porté par le député d’opposition Moussa Zerbo. Une interdiction qualifiée « d’arbitraire » qu’a apprise ledit mouvement avec indignation. 

« Cette décision intervient aux lendemains d’une manifestation de gens à la solde du même maire, et où plusieurs organisations défendant la forêt de Kua s’apprêtent à sonner la mobilisation.  Le MPFK mène sa lutte dans le respect de la république et dans un esprit de non-violence.  C’est pourquoi, les premiers responsables de notre organisation déposeront, en tant que citoyens, des recours en justice contre cette décision liberticide du Maire de Bobo-Dioulasso » dit en substance le coordonnateur du mouvement.

En rappel, une polémique est née suite à la décision du gouvernement de déclasser une partie de la forêt de Kua de Bobo-Dioulasso pour y construire un nouveau centre hospitalier universitaire entièrement financé par la République populaire de Chine. Certains acteurs et défenseurs de l’environnement se sont opposés à cette décision tant disque  que l’exécutif rassure que toutes les mesures seront considérées pour protéger la biodiversité dudit site.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé