Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé ce samedi à Sandogo, village de la commune de Boussé dans la province du Kourwéogo, à la pose d’une première pierre, marquant ainsi le lancement officiel de la construction de 100 complexes scolaires dans cinq régions du pays.

Fruit de l’engagement du chef de l’Etat avec l’accompagnement de la République populaire de Chine, la réalisation des 100 complexes scolaires soit 300 salles de classe, va permettre de résorber les classes sous paillotte dans les régions du Centre-ouest, du Nord, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun et du Plateau Central. Chaque complexe sera composé de 3 salles de classe équipées et dotées de kits solaires, d’un bureau et d’un magasin, ainsi que d’un forage et de deux blocs de latrines pour les élèves et le personnel enseignant. 

« Nous avons pris un engagement, et (…..) nous nous battons pour poursuivre de façon durable notre action, pour respecter cet engagement qui consiste à faire en sorte que tous les enfants burkinabè puissent aller à l’école dignement et dans des conditions meilleures » a déclaré le président du Faso.

« Nous avons normalisé plus de 1900 écoles qui sont passées de trois à six classes. Ça veut dire que là également des infrastructures supplémentaires ont été réalisées » a ajouté le chef de l’Etat, face aux médias. Roch Marc Christian Kaboré a aussi exprimé sa gratitude à la République populaire de Chine « pour cette nouvelle amitié que nous avons tissée ».

Le délai d’exécution des infrastructures est de 5 mois.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé