Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a installé officiellement, hier lundi dans la matinée, la Commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale. Composée de 101 membres issus de différentes couches sociales, la commission dispose de cent jours pour élaborer une politique de sécurité nationale, et un projet de loi sur la réorganisation de l’architecture générale de la sécurité nationale.

L’élaboration d’une politique de sécurité nationale est une recommandation du forum national sur la sécurité, tenu en octobre 2017. Selon le président du Faso, dans son discours d’installation, cette politique doit décliner la nouvelle vision d’une sécurité durable, fondée sur la préservation et la promotion de « nos valeurs » et de « nos intérêts nationaux ». L’ambition clairement affichée par le chef de l’Etat, est de « doter notre pays d’outils et d’instruments à même d’ajuster nos institutions sécuritaires aux menaces récentes, émergentes et à venir, pour un Burkina fort ».

Il s’agit d’une première « historique » pour le Burkina Faso, et le président du Faso a invité les membres de la commission « à s’ouvrir à des consultations populaires élargies à l’ensemble de nos régions, pour répondre au mieux aux attentes des femmes, des hommes et des jeunes ». 

En installant les membres de la commission, le président du Faso a tenu à « rendre un hommage appuyé aux hommes et aux femmes qui veillent sur la quiétude des burkinabè et la défense de l’intégrité territoriale nationale ».

 

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé