Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré prendra part ce 7 juillet 2019 à Niamey au Niger, au 12e sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA). 

Ce sommet va porter sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Cette rencontre va s’ouvrir par des échanges à huis-clos, où les chefs d’Etat vont notamment procéder à l’examen du rapport du président nigérien, Mahamadou Issoufou, leader désigné pour la promotion de la ZLECAf, à l’examen et à l’adoption des projets de décisions et du projet de déclaration de la 12e session extraordinaire de la conférence de l’Union africaine.

La ZLECAf, qui sera opérationnalisée à Niamey est un marché estimé à plus d’un milliard d’habitants.

En amont des travaux de l’UA, le président du Faso prendra la parole le 6 juillet 2019 lors d’un panel de haut niveau sur le thème : « le fardeau du cancer en Afrique ». Cette rencontre est co-organisée par le gouvernement du Niger, l’épouse du président nigérien, Dr Lalla Malika Issoufou, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la commission de l’Union africaine.

Direction de la communication présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé