Aujourd'hui,
URGENT
Togo: Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020
Burkina: quatre militaires et un policer tués dans deux attaques terroristes dans la région du Nord
Burkina: l'UNFPA commémore ses 50 ans sous le signe de l'élimination des mutilations génitales féminines 
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019

POLITIQUE

Le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani a procédé, le vendredi 5 juillet 2019 à Bouda, dans la commune de Yako, à la fermeture officielle de la campagne 2018-2019 de l’exploitation minière artisanale. Une dépeche de l’Agence d’information du Burkina.

Ouverte le 23 novembre 2018 à Djikando, dans la Province du Poni, c’est à Bouda, un site d’or situé à une dizaine de kilomètre de Yako que le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani a procédé, le vendredi 5 juillet 2019, à la fermeture officielle de la campagne 2018-2019 de l’exploitation minière artisanale au Burkina Faso.

Placée sous le thème : «Artisanat minier dans le contexte sécuritaire burkinabé : Quelle stratégie pour une exploitation sécurisée », la cérémonie a vu la mobilisation des plus hautes autorités régionales, provinciales, des artisans miniers de Bouda ainsi que les fils et filles de la Province du Passoré.

Selon le ministre Oumarou Idani, cette cérémonie officielle d’interdiction de l’exploitation minière sur toute l’étendue du territoire national marque aussi le début effectif de l’identification des artisans miniers et de l’ouverture des premiers bureaux d’encadrement de l’Agence nationale d’encadrement de l’exploitation minière et artisanale semi-mécanisée ( ANEEMAS) dans la région du Sud-Ouest.

Toute chose qui permettrait aux artisans miniers, aux dires du ministre, d’exercer sans relâche  leurs activités d’orpaillage dans la quête de l’amélioration continue de leurs conditions de vie ainsi que celles de leurs parents.

«Quoi de plus normal, quand on sait que dans bien de localités, l’exploitation minière artisanale constitue désormais la première source de revenus pour bon nombre de familles» a dit Oumarou Idani.

Il a par ailleurs indiqué aux orpailleurs que malgré la contribution importante de l’activité d’orpaillage dans l’économie des familles, l’exploitation minière artisanale présente des effets sociaux et environnementaux néfastes, quand celle-ci n’est surtout pas encadrée par la loi. «Elle reste également confronter à d’énormes risques d’accidents liés aux éboulements et aux inondations surtout en saison hivernale, occasionnant de ce fait, de nombreuses pertes en vies humaines » a dit  M.Idani. C’est d’ailleurs pourquoi, a-t-il ajouté, que le gouvernement burkinabè a décidé, depuis quelques années de l’interdiction des activités d’orpaillage en période hivernale sur toute l’étendue du territoire national.

C’est ainsi que Oumarou Idani a présenté le calendrier officiel de fermeture de la campagne de 2018-2019 en deux zone dont la première qui va du 1er  juillet 31 octobre 2019 comprend les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, du Centre-Est, du Centre-Ouest, du Centre-Sud, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest. La seconde zone qui va du 30 juin au 30 septembre 2019,  prend en compte les régions du Centre, du Centre-Nord, du Nord, du Plateau-Central, du Sahel et de l’Est.

 Agence d'Information du Burkina

*Le titre et l'illustration sont de la rédaction

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé