Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, face à la presse burkinabè, s’est réjoui de l’opérationnalisation de la Zone de libre échange continentale, une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’Union africaine.

Cette vision, selon le président Kaboré, consiste à créer d’abord un marché unique africain. Une réalité aujourd’hui donc avec la ZLECAf qui compte plus 1,2 milliards de consommateurs. «C’est une grande victoire. Nous avons décidé de prendre les mesures, que nos frontières soient fluides. Aujourd’hui, grâce à cette libéralisation qui se fait progressivement, cela va permettre d’avoir un marché unique dans lequel nous pouvons faire le commerce ensemble » a dit le chef de l’Etat burkinabè.

L’autre vision prônée, c’est le développement industriel, la promotion de la libre circulation des personnes et des biens, et la lutte contre le chômage. « Aujourd’hui, c’est une date historique pour l’Afrique, qui nous permet d’espérer de pouvoir faire en sorte que ce marché unique puisse se mettre en place » a dit le président Roch Marc Christian Kaboré.

C’est le président Mahamadou Issoufou, choisi par ses pairs, qui a conduit le travail jusqu’à l’opérationnalisation de la ZLECAf, avec les services techniques de l’Union Africaine, les différents pays, les zones régionales. « Ils nous ont produit un travail de qualité » s’est réjoui le président du Faso. Au-delà de l’opérationnalisation de la ZLECAf signée par 54 pays et ratifiée par 27 autres pays, le chef de l’Etat a demandé de la volonté politique de la part des différents pays africains, afin que ce marché africain soit une réalité. Pour Roch Marc Christian Kaboré, l’Afrique a le potentiel nécessaire pour se satisfaire et se suffire elle-même. 

Le président du Faso a aussi apprécié le choix des chefs d’Etat d’installer le siège du secrétariat permanent de la ZLECAf au Ghana, espérant le démarrage effectif au mois de juillet 2020.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir