Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, président en exercice du G5 Sahel, Roch Marc Christian Kaboré, a eu une séance de travail ce mardi 9 juillet en fin d’après-midi, avec la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et Vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini. 

A l’issue de cette séance de travail, élargie aux deux délégations, elle a animé un point de presse avec le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry.

« Nous avons salué l’amitié et le partenariat que nous avons eus pendant cinq ans avec Mme Mogherini. Ce fut cinq années d’échanges et de coopération fructueuse, avec un engagement fort de sa part en faveur du Sahel », a déclaré Alpha Barry. 

Pour Federica Mogherini, la rencontre de travail avec le président Kaboré a permis de passer en revue tous les secteurs de la coopération, de l’aide au développement, à la sécurité, et à la force conjointe du G5 Sahel. 

« Je suis venue avec un message de solidarité et de soutien renouvelé de la part de l’UE au G5 Sahel, dans ce contexte de dégradation de la situation sécuritaire (...) Investir dans la sécurité, la stabilité et la prospérité du Sahel, c’est investir pour notre propre sécurité », a indiqué Federica Mogherini. 

Selon elle, le total des investissements de l’UE ces dernières années pour le G5 Sahel est de 4 milliards d’euros, et 115,6 millions d’euros de soutien spécifique à la force conjointe. 

« Pour la force conjointe, nous avons décidé de dépasser la logique de livraison et de relation de bailleur à bénéficiaire, pour baser notre partenariat sur l’esprit de réciprocité des responsabilités, fondé sur un soutien plus direct », a soutenu la Vice-présidente de la Commission de l’UE.  En plus des questions liées au G5 Sahel, Mme Mogherini a relevé avoir eu des échanges avec des autorités burkinabè sur la coopération bilatérale entre l’UE et le Burkina Faso. 

Federica Mogherini est en fin de mandat, après cinq ans de service à son poste.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir