Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

Image d'illustration

POLITIQUE

Dans cette déclaration, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) exige la démission sans délai du ministre des mines et des carrières pour son rôle présumé dans l’affaire dite de charbon fin.

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) suit avec une grande attention, le développement de l’affaire dite de charbon fin. La Justice burkinabè s’est saisie du dossier. Faut-il le rappeler, il s’agit d’une tentative d’exportation frauduleuse de métaux précieux d’une valeur de 330 milliards de francs CFA, avec une complicité au sommet de l’Etat. 

L’UPC salue cette action forte de la Justice, de même qu’elle félicite les journalistes d’investigation et les citoyens engagés pour ce qu’ils font pour la manifestation de la vérité.

 Notre parti formule le vœu que le procès, ouvert et repoussé à octobre 2019, aboutisse à des répressions exemplaires de ce grave crime économique. 

Par ailleurs, le Ministre des mines et des carrières, étant soupçonné d’avoir joué un rôle de premier plan dans cette affaire, doit rendre sa démission sans délai et se mettre à la disposition de la Justice. A ce titre, l’UPC demande à la Haute cour de justice de traiter avec courage et diligence le cas du Ministre mis en cause. Il y va de sa responsabilité devant l’Histoire et devant le Peuple burkinabè.

Ouagadougou, le 07 août 2019

Pour le Bureau politique national de l’UPC, 

Le Secrétaire général national,

Rabi YAMEOGO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé