Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

Image d'illustration

POLITIQUE

Ceci est un communiqué de presse de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Le parti d’opposition dénonce « la politisation » de l’événement par le président du Faso.

Les structures de l'Union pour le Progrès et le Changement (UPC) du Boulgou avaient été informées de la tenue de la Journée nationale de l'arbre ce samedi 10 août 2019 à Tenkodogo. L'événement était placé sous la présidence du Chef de l'Etat, Roch Marc Christian KABORE. Attachés à la protection de l'environnement, et en tant que républicains, les militants de l'UPC s'étaient mobilisés en grand nombre pour faire de l'activité, un succès. 

Mais, à leur grande surprise, l'événement a été transformé à la dernière minute en meeting du MPP. De nombreux jeunes emmenés de Ouagadougou étaient habillés en T-shirts oranges à l'effigie du candidat à la future présidentielle, Roch KABORE. Slogans, pancartes, tout était réuni pour un meeting partisan. 

L'UPC condamne fermement cette attitude du Président KABORE et de son parti. En effet, le Chef de l'Etat incarnant l'unité nationale, il ne  devrait pas utiliser l'image de l'institution présidentielle, les moyens de l'Etat et les ressources humaines de la Fonction publique pour battre sa campagne.  

Ce cas malheureux vient s'ajouter à des précédents: la dernière édition du FESPACO, l'inauguration des routes Dédougou- Tougan et Tenkodogo-Koupéla,... 

En conséquence, l'UPC se réserve le droit, dorénavant, de riposter avec les moyens appropriés. L'incivisme au sommet de l'Etat est à combattre, au même titre que l'incivisme des citoyens lambda. 

Ouagadougou, le 10 août 2019

Le Secrétaire général national de l'UPC

Rabi YAMEOGO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir