Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

©présidence du Faso

POLITIQUE

Au dernier jour de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l"Afrique, une plénière à été consacrée ce matin au renforcement de la paix et de la sécurité en Afrique. 

Prenant la parole, pour exprimer la position de son pays, Roch Marc Christian Kaboré a d'emblée relevé que la situation sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest est dépendante de la déliquescence de la Libye. La communauté internationale, impliquée dans le conflit libyen, doit trouver une issue politique à cette crise, qui impacte négativement l'Afrique de l'Ouest. "La lutte contre le terrorisme n'est pas seulement une question du Sahel", ajoutera le président du Faso. C'est pourquoi, dans les prochains jours, précisément le 14 septembre prochain, se tiendra un sommet extraordinaire de la CEDEAO à Ouagadougou. Car au delà du Sahel, le terrorisme pourrait se propager dans toute la sous-région ouest-africaine.

C'est ce qui, selon le président du Faso, justifie l'idée d'un partenariat international, lancée les 25 et 26 août à Biarritz en France, lors du sommet du G7. Ce partenariat concernerait à la fois des appuis militaires, et l'aide au développement. "Les crises en Afrique, le terreau essentiel, c'est la pauvreté et l'ignorance", conclura le président du Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir