Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu hier mardi 17 septembre 2019 en fin de matinée, le commandant du Commandement américain pour l’Afrique (Africom), le général Stephen Townsend. Le défi sécuritaire auquel notre pays et la sous-région sont confrontés a été au centre des échanges.

« Nous avons eu des discussions très positives et très productives sur les défis sécuritaires auxquels le Burkina Faso et le peuple burkinabè font face », a déclaré le général américain à l’issue de l’audience avec le chef de l’Etat.

Le général Stephen Townsend a, à cet effet indiqué qu’Africom va assister le Burkina Faso dans la formation, en termes d’équipements et à travers le renforcement de la coopération avec les différents partenaires déjà engagés sur le terrain.

Le général Townsend a souligné que les défis sécuritaires du Burkina Faso requièrent de vastes initiatives politiques, économiques et militaires afin de susciter un changement positif.

Dans ce sens, le commandant d’Africom a relevé l’importance pour les États-Unis de continuer à soutenir « les efforts internationaux déployés au Burkina Faso ».

Il a, par ailleurs, ajouté que « la solution doit venir des forces de défense et de sécurité burkinabè ». Et à travers le soutien et le partenariat avec les États-Unis d’Amérique, les forces de défense et sécurité vont pouvoir faire face au défi sécuritaire et vaincre.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir