Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a pris part en fin de matinée à la session plénière du forum économique Russie-Afrique. Ce forum qui est une première, a été marqué par les prises de parole du président en exercice de l'Union africaine, Abdel Fattah Al-Sisi, et du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.

«Faire valoir le potentiel de coopération» entre la Russie et les pays du continent africain, c'est sous ce thème qu'ont été placées les discussions entre les participants au forum. Le président russe, Vladimir Poutine a d'abord souligné que ce forum est le fruit d'un travail de préparation soutenue qui permet aujourd'hui de « parler de questions concrètes », la perspective étant le renforcement du partenariat russo-africain, par l'évocation de projets communs.

L'Afrique est un continent d'avenir, et les pays africains sont attractifs. « Les pays africains attirent de plus en plus d’intentions et du business russe. En grande partie, cela est lié au fait que l’Afrique devient l’un des centres de croissance de l’économie mondiale », dira l’hôte de la rencontre. Au cours des cinq dernières années, le volume des échanges entre la Russie et les pays africains a presque doublé, pour dépasser 20 milliards de dollars, a expliqué le président Poutine, qui entend cependant inscrire la coopération entre l'Afrique et la Russie dans une dynamique de soutien au développement. Une coopération qui se veut aussi respectueuse des intérêts russes et africains.

« Nous exportons actuellement pour 25 milliards de dollars de nourriture en direction de l'Afrique, ce qui est bien supérieur à nos exportations d'armes qui ne sont que de 15 milliards» a défendu Vladimir Poutine, qui juge insuffisant le niveau des échanges commerciaux avec le continent, et ambitionne de les doubler dans les quatre à cinq années à venir.

La coopération que nous voulons avec la Russie «doit être basée sur le principe de bénéfice mutuel (...) et fondée sur la garantie de la paix et de la stabilité », a déclaré le président Abdel Fattah Al-Sisi d'Égypte, au nom de l'Union africaine.

Ce forum va contribuer au développement, selon le président Al-Sisi, qui parle de « développement de nos peuples en conformité avec l'agenda 2063 de l'Union africaine », une conviction partagée par Vladimir Poutine qui s'est dit « sûr que le forum va dynamiser notre coopération ».

Plus de 2000 entreprises russes et africaines prennent part aux travaux du forum économique, qui enregistre une forte participation du monde des affaires burkinabè, conduit par le président de la Chambre de commerce, Mahamadi Sawadogo.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir