Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré s’est entretenu ce soir au palais de Kosyam, avec son homologue sénégalais Macky Sall, qui a fait une brève escale à Ouagadougou. En provenance de Niamey au Niger, où il a pris part au sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le président Sall est venu présenter au chef de l’Etat ses condoléances suite à l’attaque terroriste sur l’axe Ougarou-Boungou .

« Je suis venu pour exprimer à mon frère et ami, le président Roch Marc Christian Kaboré, la solidarité du peuple sénégalais suite à l’attaque de Boungou, une attaque barbare et insensée », a indiqué le président sénégalais à l’issue de son entretien avec le président du Faso.

« Nous voulons aussi dire au peuple burkinabè que nous sommes dans un monde où aucun pays n’est épargné par les violences terroristes. Quand vous prenez les pays les plus développés, on y enregistre aussi quotidiennement des attaques », a ajouté Macky Sall

Selon lui, la complexité de la situation se justifie par le fait qu’il s’agit d’attaques asymétriques, où l’ennemi choisit son terrain et le moment de frapper. Il a regretté que ce soit surtout des populations civiles sans défense, qui partaient à leur lieu de travail, qui aient été assassinées.

« Nous nous sommes inclinés à Niamey, lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, en mémoire des victimes décédées et souhaité prompt rétablissement aux blessés. Les chefs d’Etat m’ont demandé de transmettre leur message de condoléances au président du Faso et au peuple burkinabè », a ajouté le président Sénégalais Macky Sall, avant de reprendre son avion pour Dakar.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir