Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré s’est entretenu ce soir au palais de Kosyam, avec son homologue sénégalais Macky Sall, qui a fait une brève escale à Ouagadougou. En provenance de Niamey au Niger, où il a pris part au sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le président Sall est venu présenter au chef de l’Etat ses condoléances suite à l’attaque terroriste sur l’axe Ougarou-Boungou .

« Je suis venu pour exprimer à mon frère et ami, le président Roch Marc Christian Kaboré, la solidarité du peuple sénégalais suite à l’attaque de Boungou, une attaque barbare et insensée », a indiqué le président sénégalais à l’issue de son entretien avec le président du Faso.

« Nous voulons aussi dire au peuple burkinabè que nous sommes dans un monde où aucun pays n’est épargné par les violences terroristes. Quand vous prenez les pays les plus développés, on y enregistre aussi quotidiennement des attaques », a ajouté Macky Sall

Selon lui, la complexité de la situation se justifie par le fait qu’il s’agit d’attaques asymétriques, où l’ennemi choisit son terrain et le moment de frapper. Il a regretté que ce soit surtout des populations civiles sans défense, qui partaient à leur lieu de travail, qui aient été assassinées.

« Nous nous sommes inclinés à Niamey, lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, en mémoire des victimes décédées et souhaité prompt rétablissement aux blessés. Les chefs d’Etat m’ont demandé de transmettre leur message de condoléances au président du Faso et au peuple burkinabè », a ajouté le président Sénégalais Macky Sall, avant de reprendre son avion pour Dakar.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir