Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

Mettre fin à la violence et au chaos et de rétablir l'ordre. Voilà la tâche la plus urgente, selon le président chinois Xi Jinping, qui exprimait la position du gouvernement chinois sur la situation de Hong Kong alors qu'il participait jeudi au 11e sommet des BRICS* à Brasilia, capitale du Brésil.

Depuis le début des manifestations il y a maintenant cinq mois, Hong Kong a connu ces derniers jours les pires violences. Ce qui porte gravement atteinte à l'Etat de droit et à l'ordre social, perturbe sérieusement la prospérité et la stabilité de Hong Kong et défient le principe fondamental «un pays, deux systèmes», estime le président Chinois, M. Xi.

D’après lui, la tâche la plus urgente dans ce territoire de 7,5 millions d'habitants, est de mettre fin à la violence et au chaos et de rétablir l'ordre.

«Nous continuerons de fermement soutenir la cheffe de l'exécutif dans sa direction du gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong en vue de gouverner en accord avec la loi, de fermement soutenir la police hongkongaise dans la mise en application stricte de la loi et de fermement soutenir les organes judiciaires de Hong Kong dans la sanction des criminels violents en accord avec la loi», a martelé Xi Jinping.

Il a affirmé que le gouvernement chinois disposait d'une détermination à toute épreuve pour protéger sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement nationaux, mettre en œuvre le principe «un pays, deux systèmes» et s'opposer à toute force extérieure s'ingérant dans les affaires de Hong Kong.

Ancienne colonie britannique située au sud de la Chine continentale, Hong Kong était rétrocédée le 1er juillet 1997 à la Chine, après 156 années de souveraineté britannique, un retour à la mère patrie. Le statut de Hong Kong est celui de «Région administrative spéciale» («Special administrative Region» ou « =SAR ), sous souveraineté chinoise depuis 20 ans.

Les protestations ont commencé en juin 2019 avec l'intention du gouvernement de Hong Kong d'amender une loi sur l’extradition qui permettrait ainsi le transfert vers la Chine de ressortissants du territoire. Les manifestations,  pour la plupart pacifiques à l’origine, se sont poursuivies par de violents affrontements avec la police, malgré le gel, puis le retrait du projet de loi en question.

 

*BRICS est un acronyme anglais pour désigner un groupe de cinq pays qui se réunissent depuis 2011 en sommets annuels: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud (en anglais : Brazil, Russia, India, China, South Africa).

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir