Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Ceci est un communiqué de presse de l’Union Européenne à l’occasion de la Journée des droits de l’homme célébré ce 10 décembre 2019.

Nous célébrons cette année le 10e anniversaire de la Charte des droits fondamentaux et le 30e anniversaire de la Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant. Toutefois, ces droits continuent d'être mis à mal partout dans le monde. Les enfants et les jeunes, en particulier, restent les principales victimes de violations des droits de l'homme. Ils sont contraints de chercher refuge, enrôlés en tant que soldats, forcés de travailler ou arrachés à leur famille contre leur gré. 

Dans de nombreux endroits du monde, les citoyens se mobilisent en faveur des droits de l'homme. Les défenseurs des droits de l'homme descendent dans la rue pour exiger le respect de leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Les jeunes, en particulier, se mobilisent de plus en plus pour défendre leurs droits et leur avenir. 

Dans ce contexte mondial en mutation, l'Union européenne reste le défenseur le plus ardent du système multilatéral. Elle est le pilier de la promotion et de la protection des droits de l'homme. L'Union européenne renforcera le rôle qu'elle joue de longue date, en mettant l'accent sur de nouvelles questions telles que l'intelligence artificielle ou le changement climatique. 

L'UE réaffirme qu'elle est fermement attachée à la pleine jouissance par toutes les femmes et les filles de leurs droits fondamentaux. Le rôle accru de l'Union européenne en tant qu'acteur mondial s'est traduit par d'importants résultats au Conseil des droits de l'homme et à l'Assemblée générale des Nations unies en 2019. En particulier, l'Union européenne a contribué à faire progresser les droits de l'enfant et la liberté de religion ou de conviction. Elle a créé un consensus sur des situations problématiques en matière de droits de l'homme en RPDC, au Myanmar/en Birmanie et en Syrie. L'Union européenne continue de s'associer à la société civile, aux défenseurs des droits de l'homme, aux milieux universitaires, au secteur privé et à de nombreux autres acteurs, afin de faire avancer les priorités relatives aux droits de l'homme. 

Lors du forum UE-ONG, qui s'est tenu à Bruxelles les 3 et 4 décembre et a réuni quelque 200 militants de la société civile et défenseurs des droits de l'homme, les participants ont examiné le rôle de l'Union européenne dans la promotion d'un avenir environnemental équitable, et ont formulé des recommandations sur des actions ciblées envisageables. La gestion des terres et des ressources naturelles est l'un des plus grands défis auxquels le monde est confronté aujourd'hui. L'Union européenne mesure toute l'importance que revêt le travail des défenseurs des droits de l'homme, qui font souvent face à une grande adversité et payent souvent un prix personnel élevé. L'Union européenne invite tous les partenaires à permettre aux défenseurs des droits de l'homme de travailler dans un environnement favorable et sûr, sans entraves ni insécurité. 

L'Union européenne continuera de protéger, de promouvoir et de respecter les droits de l'homme avec tous les pays, organisations et particuliers qui s'investissent pour apporter des réponses efficaces et innovantes aux défis existants et nouveaux. Nous avons beaucoup progressé, mais il faut en faire davantage. 

Press office - General Secretariat of the Council 

Rue de la Loi 175 - B-1048 BRUSSELS - Tel.: +32 (0)2 281 6319 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.consilium.europa.eu/press

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir