Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

POLITIQUE

Le fondateur de «Urgence panafricaniste», Kemi Seba et son assistant Djehuty ont été emmenés de leur hôtel par les forces de l’ordre du Burkina Faso samedi 21 décembre 2019, selon une annonce faite sur la page Facebook de l’activiste. Ils auraient ensuite été expulsés.  

Aucune version officielle n’est pour l’instant disponible. Mais à Ouagadougou, où il animait une conférence sur le thème «Rôle de la jeunesse africaine pour plus de sécurité au Sahel», Kemi Seba s’était montré très critique envers le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, l’accusant d’être «téléguidé» par le président français, Emmanuel Macron, «quelqu’un qui a l’âge de son fils».

«Le Président Roch Marc Christian Kaboré est une passoire politique. Il n’a pas le courage de défendre le peuple comme il le devrait. Même Blaise Compaoré, l’un des plus grands traîtres de l’histoire, est plus capable de protéger le Burkina Faso. Le président Kaboré doit réfléchir à cela. Nous t’aimons président Kaboré, mais si tu ne prends pas tes responsabilités, nous allons te châtier aussi», a-t-il dit, selon un compte-rendu de lefaso.net. 

D’après nos confrères de Libreinfo.net, les services de la gendarmerie disent que la vie de Kemi Seba était en danger il a donc été expulsé pour être mis en sécurité. Cependant, la gendarmerie ne précise pas où il se trouve.

Des jeunes, remontés contre les propos  de M. Seba, ont assiégé le domicile de Hervé Ouattara, allié au Burkina Faso de Kemi Seba, avant d’être dispersés par la gendarmerie.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir