Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

©présidence du Faso

POLITIQUE

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest(CEDEAO) ont adopté ce samedi à l'issue de leur session ordinaire, un plan d’action 2020-2024 pour la sécurité régionale.

Dans le communiqué final qui a sanctionné les travaux de la session, les chefs d’Etat ont réaffirmé leur détermination à lutter contre le terrorisme. A cet effet, selon le communiqué lu par le président de la Commission de la CEDEAO Jean Claude Kassi Brou, les chefs d’Etat ont adopté un plan d’action de plus deux milliards de dollars US pour la période 2020-2024.

En outre, très préoccupés par la dégradation de la situation sécuritaire dans l’espace du G5 Sahel, les chefs d’Etat ont réitéré leur appel au Conseil de sécurité des Nations unies afin d’inscrire la force conjointe du G5 Sahel au chapitre 7 de l’organisation onusienne pour donner à la MINUSMA un mandat offensif.

Au plan politique, la conférence s’est réjouie des avancées démocratiques dans l’espace CEDEAO, et a invité les pays (Burkina Faso, Cote Ivoire, Niger, Togo, Ghana, Guinée) qui connaîtront des échéances électorales en 2020, à mettre tout en œuvre pour que ces élections se fassent dans la paix et en toute transparence. Par ailleurs, les chefs d’Etat se sont félicités de la tenue des élections présidentielles en Guinée-Bissau, dont le deuxième tour est prévu pour le 29 décembre prochain.

Au titre de la monnaie unique de la CEDEAO, les chefs d’Etat ont encouragé le conseil des ministres à accélérer la mise en œuvre de la feuille de route revisitée, afin de respecter l’échéance de 2020, pour la création de la nouvelle monnaie. Tout en prenant acte des transformations en cours dans l’espace UEMOA, la conférence a adopté le sigle (Ec) pour la nouvelle monnaie. L'appellation Banque Centrale de l'Afrique de l'Ouest (BCAO) a été retenue pour la nouvelle banque centrale communautaire.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir