Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Après Dédougou le 10 février dernier, l’opération de révision des listes électorales biométriques a été lancée ce dimanche 23 février 2020 à Banfora dans la région des Cascades par le président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry. Ceci en prélude aux élections présidentielle et législatives qui auront lieu le 22 novembre 2020 au Burkina Faso.


Après s'être déployée à l'extérieur du Burkina Faso, la CENI a lancé l'opération de révision des listes électorales à l'interne. Le moment est donc venu pour les Burkinabè âgés de 18 ans et plus, de décider de leur avenir en s'inscrivant sur les listes électorales sur l'ensemble du territoire national. Ainsi donc après Dédougou le 10 février dernier, l’opération a été lancée ce 23 février  à Banfora.

Occasion de plus pour Newton Ahmed Barry, de faire le plaidoyer auprès des partis politiques et de la société civile, afin de faire de l’ensemble du processus d’enrôlement, un succès d’une part par la mobilisation des futurs électeurs, et d’autre part, une garantie pour la maturité de la démocratie burkinabè. "Cette mobilisation ne devrait laisser de côté aucun citoyen en âge d’exercer son droit de participation au choix des dirigeants qu’ils souhaitent voir conduire sa destinée", a indiqué le président de la CENI. En attendant la célébration du 11 décembre 2020 que Banfora accueille cette année et que les fils et filles de la localité onjt placé sous le défi de faire du 20/20, Newton Ahmed Barry a invité les uns et les autres à d'abord faire du 20/20 pour cette opération.

Vu que l’étape de l’enrôlement est cruciale pour la participation des populations à ces scrutins et que cela commence par cette opération, M. Barry a invité les populations des Cascades, des Hauts-Bassins et du Centre-Ouest, à faire preuve de leur engagement citoyen pour se préparer aux échéances électorales de 2020 et de 2021 ( la présidentielle couplée aux législatives en novembre 2020 et plus tard en 2021 aux municipales Ndlr) en dépit de cette période de transition vers le début des travaux champêtres.

A l'occasion, que ce soit l'opposition politique, la majorité présidentielle où la Société civile, ont félicité la CENI pour son engagement à réussir ces échéances électorales et ont invité les populations à se faire enrôler massivement.

Rappelons que pour l’enrôlement, chaque citoyen doit présenter sa Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) ou son passeport en cours de validité.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir