Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 

POLITIQUE

L’ex ministre de la Défense, Jean-Claude Bouda, a été écroué ce 26 mai 2020 à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, suite à une plainte du réseau national de lutte contre la corruption (Ren-Lac). Dans ce communiqué, l’organisation se félicite de cette décision du juge et explique le contenu de la plainte. 

«Le REN-LAC a appris, avec satisfaction, ce mardi 26 mai 2020, par voie de presse, le dépôt de l'ancien ministre de la Défense et des Anciens combattants, M. Jean-Claude Bouda.

En avril 2019, le REN-LAC avait introduit une plainte auprès du Procureur du Faso près le TGI de Ouagadougou pour des faits de délit d'apparence, d’enrichissement illicite, de fausses déclaration d'intérêts et de patrimoine et délit d'acceptation de cadeaux indus concernant l’ancien ministre Bouda. La plainte a été enregistrée en mai 2019 et des membres de notre Réseau ont été entendus en octobre de la même année, dans le cadre de l’instruction du dossier.

La plainte du REN-LAC s’est fondée sur l’acquisition d’un patrimoine immobilier par M. Bouda dont le coût s'évaluerait à près du demi-milliard de franc CFA. M. Bouda n’avait que trois ans de fonction ministérielle. Dans sa déclaration d'intérêts et de patrimoine effectuée à sa prise de fonction, ce bien immobilier n'apparaissait nulle part. Et les ressources qu’il avait déclarées ne pouvaient non plus lui permettre une telle acquisition.

Le REN-LAC considère cette première étape du dossier Bouda comme une avancée dans le cadre de la lutte anti-corruption et pour l’assainissement de la gouvernance au Burkina Faso.

Tout naturellement, il en attend un traitement diligent, afin que toute la lumière soit faite autour de cette affaire. Toutefois, au-delà du ministre Bouda, tous ceux qui ont fait de l'enrichissement illicite leur sport favori doivent commencer à rendre compte au peuple. C'est aussi le lieu d’appeler à l’élucidation d'autres affaires emblématiques de crimes économiques (affaires Guiro, Kanis, etc.) actuellement en souffrance au sein de l’appareil judiciaire.»

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir