Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Dans sa forme, le rapport est un document de 25 pages allant de l’introduction à la conclusion, sans tenir compte des annexes (8 annexes). C’est un document qui pose le contexte de la tournée des députés jusqu’aux recommandations en passant par un résumé des différents constats sur le terrain. Ce qu’il faut retenir est que, la partie recommandation, dont un élément fait tant couler tant d’encre et de salive, constitue 04 pages (21-24).


 
En effet, les parlementaires burkinabè ont proposé 19 pistes pour une sortie de cette double crise sécuritaire et humanitaire. Par exemple, concernant les volontaires pour la défense de la patrie, les parlementaires ont proposé 8 solutions qui vont du renforcement de l’équipement, la formation des VDP à la prise en charge de leurs familles en cas de décès (recommandation 13 : l’extension du bénéfice de la loi sur les pupilles de la nation aux VDP).
 
Concernant la gestion des personnes déplacées, les députés ont indiqué cinq pistes qui tiennent compte des spécificités de chaque région. Au chapitre des élections, et c’est le chapitre qui semble attirer le plus d’attention, il y a aussi cinq recommandations.

La 17e recommandation suggère que : « à l’issue du scrutin de novembre 2020, en accord avec les députés, l’ensemble de la classe politique, les organisations de la société civile et toutes les autres composantes de la Nation, le président élu mettra en œuvre une dynamique de réconciliation nationale de tous les burkinabè sur les défis politiques, économiques, du vivre ensemble, de la justice, du pardon. Cela au plus tard fin premier trimestre 2021.»

Cette piste est postérieure à une autre qui suggère « d’élaborer et mettre en œuvre un plan de sécurisation pour les élections… ». La proposition concernant le report des élections n’intervient qu’à la 15e place sur 19. « Ce rapport se veut donc global et traite la question sécuritaire dans toute sa dimension »,nous a confié un spécialiste des questions sécuritaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir